•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Tempête au Texas : des ex-Sherbrookois surpris par le chaos

Des voitures sont recouvertes de neige.

La vague de froid qui s'est abattue sur le Texas a été difficile à traverser, même pour des Québécois.

Photo : Xavier Dubé

Radio-Canada

Xavier Dubé et sa conjointe, installés à Austin au Texas depuis 2019, ont été pris de court par l'ampleur de la vague de froid qui a balayé cet État du sud des États-Unis.

Pendant plus de 80 heures, le couple s'est retrouvé privé d'électricité dans un appartement sans isolation. Ici ça n'existe juste pas des quantités de 15 centimètres de neige et des températures de -13 la nuit, assure Xavier Dubé, un ex-étudiant de l'Université Bishops.

C'est historique pour le Texas, des températures de -10 le jour, c'est carrément hallucinant.

Xavier Dubé, résident d'Austin au Texas

En entrevue à l'émission Par ici l'info, Xavier Dubé raconte que sa conjointe et lui ont rapidement compris qu'ils devaient trouver une solution pour se loger, puisque la situation risquait de durer. On savait ce qui s'en venait. Dès la première nuit sans électricité, on a essayé de réserver une chambre d'hôtel, mais c'était plein partout, explique-t-il. J'ai contacté un collègue de travail et ami qui avait encore de l'électricité chez lui. On a vécu et travaillé dans sa chambre d'ami toute la semaine.

Le couple avait pourtant un avantage sur ses voisins : ils possédaient des manteaux d'hiver et avaient l'habitude de faire face au froid. On était très contents de savoir conduire dans la neige. Ça reste un défi avec la glace pas mal partout, et de la neige qu'ils ne ramassaient pas parce qu'ils ne sont pas équipés. Ils attendaient que ça fonde, explique Xavier Dubé.

La pelle que j'avais ramenée de l'Ontario, elle a servi pour la première fois en deux ans. Il a fallu la sortir pour pelleter mon entrée de garage.

Xavier Dubé, résident d'Austin au Texas

Xavier Dubé et sa conjointe ont pu réintégrer leur appartement, mais ils ne sont toutefois pas au bout de leurs peines puisque l'eau courante n'a pas été rétablie, alors qu'elle sert à également à alimenter le système de chauffage. On a dû aller remplir des seaux d'eau dans la piscine de notre complexe pour être capable d'utiliser nos toilettes, illustre Xavier Dubé.

Le couple a heureusement réussi à s'approvisionner en eau potable et à acheter quelques produits de base en attendant le retour de la chaleur. Selon Xavier Dubé, cet événement météo exceptionnel vient démontrer à quel point cet État n'était pas bien préparé à traverser une telle crise.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !