•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

10 cas de COVID-19 à Moosonee, une communauté isolée de la baie James

Affiche sur laquelle on peut lire Welcome et Moosonee.

La municipalité de Moosonee n'est accessible que par train, par avion et par les routes de glace. (Archives)

Photo : Radio-Canada / Frédéric Pepin

La Weeneebayko Area Health Authority (Autorité de la santé de la région de Weeneebayko, traduction libre) a annoncé 10 cas de COVID-19 à Moosonee depuis vendredi. Deux des personnes infectées sont à l'hôpital.

C'est du jamais vu pour cette petite communauté nichée au creux de la baie James, qui vient tout juste d'avoir accès au vaccin de Moderna.

La semaine dernière, 60 % des quelques 700 membres admissibles à la vaccination ont reçu leur première dose pendant l'opération Remote Immunity

Carte de Moosonee.

Moosonee se trouve sur la côte ouest de la baie James.

Photo : Google Maps

Si la source de cette flambée n'a toujours pas été identifiée, l'exposition au virus remonte à environ deux semaines, selon la santé publique.

Je ne crois pas que ça a quoi que ce soit à voir avec les équipes de vaccination, précise Lynne Innes, présidente et directrice générale du bureau de santé local.

Même si la communauté a été vaccinée, les membres doivent continuer de suivre les directives de santé publique [afin que tous soient en sécurité].

Lynne Innes, présidente et directrice générale de la Weeneebayko Area Health Authority

Selon elle, la situation démontre l'importance de la vaccination dans les communautés autochtones isolées. L'accès aux soins de santé est plus difficile, certaines maisons sont surpeuplées, et il y a des enjeux d'accès à l'eau potable, contrairement aux communautés du sud, conclut-elle.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !