•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une équipe d'urgence en santé mentale rarement disponible à Vancouver

Portrait de Shirley Chan.

Shirley Chan dit qu'elle a demandé l'aide de l'équipe de santé mentale de la voiture 87 de Vancouver à six reprises lorsque sa fille était en crise, mais qu'elle n'est jamais venue.

Photo : Radio-Canada / Ben Nelms

Radio-Canada

Des familles et organismes déplorent que l’équipe d’urgence en santé mentale de la voiture 87, de la police de Vancouver (VPD), soit rarement disponible, et dénoncent également les temps d'attente.

Shirley Chan dit qu'elle a fait environ six appels d'urgence au 911 au fil des ans, demandant à chaque fois à l'équipe de la voiture 87 d'intervenir lorsque sa fille adulte était en crise.

Je n'appelle généralement pas le 911 sauf si mon être cher est en grande détresse, très agressif ou menaçant, explique Mme Chan. [Autrement dit], quand je sens que je ne peux pas y faire face et que je ne me sens pas en sécurité.

Mais aucun des appels de Mme Chan n'a amené la voiture 87 à sa porte.

Les répartiteurs essaient [d'envoyer la voiture] et ils vous gardent au téléphone, et ils vous disent qu'ils essaient d'obtenir la voiture 87 […] et ensuite ils doivent dire : ‘Regardez, 87 est occupé et ne peut pas y arriver’, dit-elle.

Mme Chan, qui est vice-présidente de Pathways Serious Mental Illness Society, n'est pas la seule à vivre cette expérience. Les organismes de services et les fournisseurs de logement de Vancouver affirment également que même si le programme est excellent en théorie, la voiture 87 est rarement disponible. Même si une demande est en attente de service, la police reconnaît que l'équipe peut mettre des jours à arriver.

Cela ne fonctionne pas, dit Mme Chan. La plupart des familles ne passeront pas l'appel tant qu'elles n'auront pas le sentiment de n'avoir aucun autre recours.

Un programme depuis 1978

Le programme de la voiture 87 existe sous une forme ou une autre depuis 1978.

Il associe un policier en civil à une infirmière autorisée ou une infirmière psychiatrique pour effectuer des évaluations sur place pendant des crises de santé mentale. Une deuxième équipe, connue sous le nom de voiture 88, circule depuis l'année dernière, permettant au service de fonctionner de 7 h à 23 h.

Il est géré par le VPD en partenariat avec la Régie de la santé Vancouver Coastal. Quiconque a besoin d'aide peut demander la voiture 87 en appelant la police ou le Centre d'accès et d'évaluation de la régie de la santé.

Un délai de réponse « urgent » de 72 heures

David MacIntyre, directeur général de la MPA Society, décrit le programme comme un service essentiel pour son organisation à but non lucratif, qui offre un logement et d'autres soutiens aux personnes aux prises avec une maladie mentale.

D'après notre expérience, le service était sursouscrit, [il ne répondait pas] à tous les appels, et s'il y avait un appel, il était retardé, dit-il.

Le personnel des bâtiments gérés par la Atira Women's Resource Society a renoncé à appeler la voiture 87 lorsqu'un client est en crise, selon sa PDG, Janice Abbott.

Je dirais neuf fois sur 10, lorsque vous appelez la voiture 87, on vous dit simplement d'appeler le 911 à la place, dit-elle.

Le manque de service a conduit M. MacIntyre à écrire une lettre au maire et au conseil en mai 2019 au nom de 19 agences de Vancouver, affirmant que les retards dans le service de la voiture 87 mettent en danger le personnel et les clients.

Dans la lettre, M. MacIntyre a exprimé son inquiétude en apprenant qu'un délai de réponse urgent pour la voiture 87 est considéré comme étant dans les 72 heures, et il a demandé que ce délai soit réduit à 24 heures.

J'étais préoccupé par l'impact du fait qu’ils ne se présentent pas, dit-il. Nous n'appelons pas la voiture 87 à moins que nous ne le jugions nécessaire.

M. MacIntyre a été agréablement surpris par la réponse. Le VPD et la Régie de la santé de Vancouver Coastal ont immédiatement mis sur pied un comité avec des fournisseurs de logements et d'autres intervenants et ont commencé à ajouter des ressources, y compris la voiture 88. Le comité examine maintenant les cas individuels pour voir ce qui aurait pu être amélioré.

Honnêtement, j'ai constaté une amélioration […] et une certaine réactivité que je n'avais pas expérimentées dans le passé, dit-il.

Mais il ajoute que ce n'est pas encore assez, et il n'y a eu aucun changement dans ce délai de réponse urgent de 72 heures.

200 appels par mois

Le porte-parole de la police de Vancouver, Steve Addison, dit qu'il y a généralement environ 200 appels par mois pour la voiture 87 et plusieurs raisons pour lesquelles elle pourrait ne pas être disponible.

Parfois, les voitures 87 ou 88 ne sont pas disponibles parce qu'ils sont sur un autre appel ou parce qu'ils sont à l'hôpital en raison d'un problème de santé mentale ou qu'ils sont en congé parce que c'est le milieu de la nuit, dit-il.

Il explique que les répartiteurs doivent procéder à une évaluation pour chaque appel afin de déterminer le niveau de priorité. Parfois, s'il y a un risque imminent de violence, M. Addison soutient que la meilleure option pourrait être des policiers en uniforme.

Nous serions ravis de pouvoir envoyer la voiture 87 ou la voiture 88 à tous ces appels, mais dans de nombreux cas, elles ne sont tout simplement pas disponibles parce que nous n'avons pas les ressources nécessaires, affirme-t-il.

Avec les informations de Bethany Lindsay

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !