•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Plusieurs écoles ferment pour cause d'éclosion de COVID-19

Établissement scolaire.

L'école primaire Monseigneur Gilles-Gervais à Saint-Bruno-de-Montarville

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Trois écoles de la grande région de Montréal n'ouvrent pas leurs portes lundi matin en raison d'éclosion de COVID-19. Deux d'entre elles seront fermées pour deux semaines en raison de la possible présence d'un variant du coronavirus, qui explique aussi la fermeture de plusieurs classes à Laval.

À Saint-Bruno-de-Montarville, l'école primaire Monseigneur Gilles-Gervais sera fermée lundi et mardi afin de procéder à un dépistage massif de la COVID-19 parmi les élèves et le personnel de l’établissement.

Une lettre envoyée aux parents précise qu’il n’y aura pas de service de garde d’urgence. Les élèves et le personnel sont toutefois appelés à se rendre à l’établissement pour y subir le test.

De nombreuses contaminations depuis deux semaines expliqueraient cette décision.

Au moment où on se parle, j'ai 14 élèves qui sont des cas actifs et il s'en ajoute tranquillement pas vite, ainsi que six cas parmi les membres du personnel.

Une citation de :Nathalie Couillard, directrice de l’école Monseigneur Gilles-Gervais

On est à quelques jours de la relâche, on sent que tout le monde a hâte de relâcher, mais c'est le temps ou jamais où il faut resserrer, a-t-elle ajouté.

Variants suspectés dans le nord de Montréal, à Laval et à Blainville

L'école primaire des Grands Êtres, dans l'arrondissement de Saint-Laurent est elle aussi fermée pendant deux semaines. Le 16 février, la Santé publique a avisé les parents qu'un cas présumé de nouveau variant est associé à l'école.

Là aussi, un dépistage mobile sera offert à l'école pour tous les enfants et les membres du personnel. L'ensemble de chaque bulle familiale doit rester en isolement jusqu'à l'obtention d'un test négatif.

À Blainville, c'est l'école primaire de Fontainebleau qui doit fermer temporairement. Samedi en fin de journée, la Direction de santé publique a appris par le Laboratoire de santé publique du Québec que l'infection présente chez deux personnes pourrait avoir été causée par un nouveau variant sous surveillance au Québec, indique un courrier envoyé aujourd'hui à l'école blainvilloise.

Le variant pourrait aussi circuler à l'école primaire de l'Équinoxe et à l'école secondaire Saint-Maxime, à Laval, où des parents ont reçu une lettre demandant à ce que leur enfant subisse un test de dépistage et s'isole en attendant d'en connaître le résultat.

Samedi, on apprenait que la Santé publique soupçonnait la présence d'un variant dans l'école primaire Marguerite D'Youville, à Québec. Les autorités n’ont pas hésité à ordonner la fermeture temporaire de l’établissement par mesure de prévention.

Il a également été décidé de mettre en isolement la cinquantaine d'employés et les 283 élèves de l’école.

C’est un cas suspecté, il n’y a pas de confirmation encore, mais est-ce que ça amène de l’inquiétude chez les parents, chez les élèves, chez le personnel? Oui.

Une citation de :Josée Scalabrini, présidente de la Fédération des syndicats de l’enseignement

Actuellement, les écoles représentent 31 % des 906 éclosions actuellement en vigueur au Québec. Cela représente 279 éclosions. Si le chiffre relativement stable depuis deux semaines, les écoles sont le seul secteur où le nombre d'éclosions n'est pas en diminution.

Le Québec compte actuellement 965 classes fermées (-80 depuis hier).

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !