•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un programme pour rendre Internet plus abordable à Toronto

Des câbles branchés dans une station réseau

Le prix de l'accès à Internet est prohibitif pour certains. (archives)

Photo : iStock

Radio-Canada

Même dans les grandes villes comme Toronto, tous n'ont pas accès à une connexion Internet en raison du prix d’un abonnement. La Ville de Toronto veut remédier à la situation en créant son propre réseau Internet pour les familles à faible revenu, intitulé ConnectTO.

Par exemple, Maranatha Auguste affirme que le coût de sa connexion internet représente une dépense substantielle. 

Elle explique que son foyer fait face à une baisse de revenus : les heures de travail de son conjoint diminuent en raison de la pandémie. De plus, les frais occasionnés par une augmentation du nombre de données transférées, qui peuvent occasionner une surcharge dépendamment de l’abonnement choisi, font mal à la fin du mois.

Et avec quatre enfants à la maison, ces frais additionnels sont fréquents.

Dans un moment où l'accès à internet est plus important que jamais, la famille Auguste a dû faire des choix difficiles.

On doit payer notre facture et puis des fois on peut seulement survivre et manger ce qu'on peut, dit-elle. 

C'est dans cette optique que la métropole a récemment annoncé le projet ConnectTO.

L'objectif est d'offrir un accès Internet à haute vitesse à un prix abordable pour les résidents en situation précaire.

Selon le directeur de la technologie à la ville de Toronto, Lawrence Eta, la pandémie a mis en lumière les problèmes qui étaient déjà présents. De plus, Internet à haute vitesse est un service essentiel et les gens s’en servent pour l’apprentissage à distance ou le télétravail.

Le projet sera d'abord disponible dans trois quartiers à faible revenu de Toronto. Selon M. Eta, le service pourrait y être offert d'ici la fin de l'année.

L’organisme ACORN, qui lutte pour la justice sociale, presse Toronto d'élargir le programme à l’ensemble de la ville le plus rapidement possible.

Tous les Torontois à faible revenu devraient avoir accès à internet pour 10 $ par mois, selon l’organisme.

Sans avoir un prix abordable, les gens préfèrent s'en passer ou ne pas manger pour avoir accès à Internet, explique la coprésidente du chapitre d’Etobicoke pour ACORN, Ria Rinne.

Mme Auguste, elle, attend impatiemment que le projet se concrétise pour enfin soulager le fardeau qui pèse sur sa famille. C'est vraiment difficile et c'est vraiment impossible. On survit...on survit, mais on ne vit pas.

Avec les informations de Thalia D'Aragon-Giguère

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !