•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Correctifs demandés sur la route 169 à Sainte-Jeanne-d'Arc

Un contenu vidéo est disponible pour cet article
La courbe de la route 169 à Sainte-Jeanne-d'Arc

De nombreux accidents sont survenus dans la courbe d'accès au village de Sainte-Jeanne-d'Arc dans les dernières années.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Des citoyens et des élus exigent des correctifs sur la route d'accès au village de Sainte-Jeanne-d'Arc au Lac-Saint-Jean. Selon eux, la courbe de la route 169 est dangereuse, et ce, depuis plusieurs années déjà.

Les résidents de la municipalité de Sainte-Jeanne-d'Arc craignent pour leur vie lorsqu'ils doivent immobiliser leur véhicule sur la route 169 pour tourner à gauche sur la rue Principale.

Si on a le malheur d’être entre deux vannes qui se rencontrent, je vous assure que c’est épeurant , lance une citoyenne.

Les véhicules qui arrivent dans l’autre sens tournent trop vite et embarquent sur notre voie. On manque se faire rentrer dedans.

Un citoyen

Sept accidents, dont un mortel, sont survenus à cet endroit dans les cinq dernières années. Selon le ministère des Transports du Québec, c'est en moyenne 4400 véhicules qui empruntent cette route quotidiennement. 

C’est fou de voir de 4 h à 6 h, le trafic qu’il y a ici!

Charline Devin, conseillère municipale de Sainte-Jeanne-d’Arc.

Le ministère est déjà intervenu dans ce dossier en 2018 en réalisant le marquage d’une voie de virage à gauche. Depuis ces modifications, le MTQ compte un seul accident avec dommages matériels. 

L'affiche d'entrée du village de Sainte-Jeanne-d'Arc

Le ministère se penche actuellement sur la route 169 à Sainte-Jeanne-d'Arc, qui inquiète les élus et les citoyens.

Photo : Radio-Canada

Une rencontre avec les municipalités est prévue dans les prochaines semaines afin de se pencher sur le sujet. Plusieurs solutions sont envisagées, mais le ministère doit recueillir d'autres données et analyser le comportement des usagers avant de déterminer la meilleure option. 

C'est important de vérifier les statistiques sur plusieurs années pour arriver à des conclusions. C'est pour cette raison qu'on ne peut pas exclure de scénario actuellement et c'est avec la municipalité qu’on va avoir ces discussions-là prochainement , explique la porte-parole, Nathalie Girard.

Selon la porte-parole, le MTQ travaille également en collaboration avec d'autres municipalités et surveille l'ensemble de son réseau pour en assurer l'amélioration. Dans le dossier de Sainte-Jeanne-d’Arc, les discussions sont toujours en cours et des rencontres sont prévues dans les prochaines semaines.

D’après le reportage de Gabrielle Morissette

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !