•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Arsenal Media a des projets d'expansion dans l'Est-du-Québec

L'entreprise possède déjà des stations de radio et des sites d'information à Sept-Îles, Matane et Dégelis.

Montage illustrant trois des huit sites d'information du groupe Arsenal Media

Arsenal Media possède notamment les sites Ma Côte-Nord, Mon Matane et Mon Témiscouata.

Photo : Image: montage illustrant trois des huit sites d'information du groupe Arsenal Media

Le groupe Arsenal Media de Saint-Lambert travaille sur des projets d'expansion dans l'Est-du-Québec.

La direction de l'entreprise demeure discrète sur la nature exacte de ces projets, mais elle confirme que des négociations ont cours actuellement avec d'autres groupes médiatiques de l'Est.

Il faut continuer de se développer et nécessairement, du Bas-Saint-Laurent jusqu'au bout de la péninsule, il y a quand même de la marge de manœuvre, affirme le président et chef de la direction d'Arsenal Media, Sylvain Chamberland.

La page d'accueil du groupe Arsenal media

La page d'accueil du groupe Arsenal Media

Photo : Image: site internet du groupe Arsenal Media

Arsenal Media est peu connu du public, mais l'entreprise occupe une place de plus en plus importante dans l'univers des médias régionaux.

Elle emploie une centaine de personnes et est présente dans neuf régions du Québec avec 16 stations de radio, dont deux à Matane et deux à Sept-Îles.

Montage illustrant trois des 16 stations de radio du groupe Arsenal Media

Montage illustrant trois des 16 stations de radio du groupe Arsenal Media

Photo : Image: montage illustrant trois des 16 stations de radio du groupe Arsenal Media

Elle possède également neuf sites d'information sur le web, notamment les sites Ma Côte-Nord, Mon Matane et Mon Témiscouata.

Interrogé à savoir si l'expansion à venir pourrait se faire dans les marchés de Rimouski et de Gaspé, le président Chamberland répond, dans un éclat de rire, que la question est intéressante et que son entreprise est en mode développement.

Miser sur le local

Sylvain Chamberland explique que son entreprise occupe une niche qui intéresse peu les grands groupes de presse, soit celle des petits marchés.

Sylvain Chamberland, président et chef de la direction, Arsenal Media en entrevue

Sylvain Chamberland, président et chef de la direction, Arsenal Media

Photo : Radio-Canada

Il croit à sa capacité de survie même si plusieurs parlent d'une crise des médias en raison de la présence des géants du web comme Google ou Facebook qui accaparent une large part des revenus publicitaires.

M. Chamberland dit toutefois qu'il y a une condition à cette survie : l'appui des commerçants locaux.

C'est un pari. Il faut convaincre les commerçants de soutenir leurs médias locaux. Ils ne peuvent, d'un côté, prôner l'achat local pour eux et, de l'autre, donner leur argent aux GAFA pour leur publicité

Sylvain Chamberland, président et chef de la direction, Arsenal Media

Avenir de la presse locale

Sylvain Chamberland estime que la formule des hebdomadaires imprimés n'est pas viable à long terme. Pour lui, l'avenir de la presse locale passe nécessairement par les sites d'information en ligne.

Il n'y a aucun doute. Aucun, aucun doute. De toute façon, les grands joueurs comme le Wall Street Journal, le Washington Post ou CNN ont déjà tracé le chemin. [...] Être capable de rejoindre notre monde via le web, c'est le seul avenir

Sylvain Chamberland, président et chef de la direction, Arsenal Media

Arsenal Media possède également deux boutiques d'achat en ligne dont l'une a été lancée au cœur de la pandémie. Selon M. Chamberland, celle-ci connaît une importante croissance en misant sur l'achat local.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !