•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Quarantaine obligatoire : des heures d'attente au téléphone pour les voyageurs

Un homme faisant un appel téléphonique.

Les voyageurs qui comptent revenir au pays par avion éprouvent de grandes difficultés à réserver la chambre d’hôtel exigée par Ottawa.

Photo : iStock / DGLimages

Radio-Canada

Les voyageurs qui comptent revenir au pays par avion dans les prochains jours doivent actuellement composer avec des ratés importants du système de réservation téléphonique qu’Ottawa leur demande d’utiliser pour s’assurer d’avoir une chambre d’hôtel à leur retour.

Dès lundi, tous ces voyageurs devront en effet attendre dans un des hôtels désignés par le gouvernement, à leurs frais, le résultat du test de dépistage de la COVID-19 qu’ils devront subir à leur arrivée. Et ils doivent effectuer une réservation avant leur arrivée au Canada.

Cependant, les réservations, qui doivent être réalisées par l'intermédiaire d’American Express Global Business Travel en composant le 1 800 294-8253, sont extrêmement difficiles à obtenir.

Un message enregistré qui se déclenche après avoir composé le numéro signale d’ailleurs qu’en raison d’un volume d’appels important, le temps d’attente peut aller jusqu’à trois heures.

Pas de report malgré les problèmes

Sur les réseaux sociaux, plusieurs voyageurs se plaignent et précisent qu’il est presque impossible de parler à un agent, car la ligne est coupée automatiquement après un temps d’attente trop long.

C'est vraiment décevant. Le système est vraiment très mauvais et nous ne pouvons rien faire.

Une citation de :Siddhant Pravin Mhatre, qui est actuellement en Inde

Au courant du problème, le gouvernement ne compte tout de même pas repousser la mesure à plus tard.

Pour éviter l’encombrement des lignes téléphoniques, il demande aux voyageurs d’effectuer leur réservation au maximum 48 heures avant leur retour.

Les hôtels choisis par le gouvernement se trouvent à proximité des quatre seuls aéroports où peuvent désormais atterrir les vols à destination du Canada, soit ceux de Montréal, Toronto, Calgary et Vancouver. Une liste partielle, qui devrait devenir définitive dans les prochains jours, a été dévoilée vendredi.

Les voyageurs pourront quitter leur hôtel dès qu'ils auront reçu un résultat négatif à leur test de dépistage. Ils devront alors rentrer chez eux pour poursuivre leur quarantaine, sous peine de recevoir une amende, voire une peine de prison.

Ceux et celles qui recevront un résultat positif à leur test devront poursuivre leur quarantaine dans un centre de santé publique, aux frais des contribuables.

Tous ces voyageurs devront subir un second test de dépistage à la fin de leur quarantaine, quel que soit le résultat de celui subi à leur arrivée.

D'après les informations de Jérôme Bergeron.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !