•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un homme d'Halifax a participé à la création du rover Perseverance

Un contenu vidéo est disponible pour cet article
Illustration montrant le rover Perseverance de la NASA se posant sur Mars.

Illustration montrant le rover Perseverance de la NASA se posant sur Mars.

Photo : NASA/JPL-Caltech

Radio-Canada

Des millions de personnes se sont réjouies cette semaine lorsque le rover Perseverance de la NASA s'est posé sur la planète rouge, y compris un homme de la Nouvelle-Écosse qui a participé à la création de l'engin.

Greg Wanger, ancien employé de la NASA, a travaillé sur SHERLOC, les yeux et les mains du rover actuellement sur la planète Mars.

Il vit aujourd'hui à Halifax et dirige Oberland Agriscience, mais il y a sept ans, il a travaillé au légendaire Jet Propulsion Lab de la NASA.

Greg Wanger raconte avoir été très nerveux lors de l'atterrissage du rover.

Greg Wanger assis à son bureau.

Greg Wanger garde un modèle de Perseverance sur son bureau à Halifax.

Photo :  CBC / Robert Short

Comme l'envoi d'un message du rover au monde entier s'effectue dans un délai de 11 minutes, Perseverance avait déjà atteint le sol en toute sécurité avant que quiconque le sache.

Traces de vie

Greg Wanger s'est entretenu avec plusieurs de ses anciens collègues du Jet Propulsion Lab pour célébrer l'atterrissage de jeudi.

Ces derniers l’ont informé que, s’ils venaient à découvrir des éléments intéressants sur Mars, une prochaine mission pourrait ramener des échantillons sur Terre.

Le plus important n'est pas qu'il y ait ou non des matières organiques sur Mars, mais plutôt de savoir si elles sont toutes regroupées, explique Greg Wanger.

Sont-elles dans une structure en couches ? Comment sont-elles distribuées à la surface ?

Le scientifique ajoute que ces détails permettent à la NASA d’en apprendre davantage sur ce qui s’est passé sur cette planète, et, avec un peu de chance, de trouver des traces de vie.

Le robot Perseverance.

SHERLOC (à droite) recherchera des traces de vie sur la planète Mars.

Photo : Gracieuseté - NASA

SHERLOC utilise des caméras, un spectromètre et un laser pour rechercher des matières organiques et des minéraux dans le sol.

Une partie de la technologie utilisée par SHERLOC arrivera d’ailleurs bientôt à Halifax pour évaluer son potentiel d'utilisation dans les océans.

Avec les informations de Jon Tattrie et Brooklyn Currie, de CBC.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !