•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La comédienne Rosine Chouinard-Chauveau décédée alors qu'elle attendait une chirurgie

Les deux sont interviewés sur un plateau de télévision.

Normand Chouinard et sa fille Rosine Chouinard-Chauveau, en juillet 2015

Photo : Radio-Canada / Julie Mainville

Radio-Canada

Rosine Chouinard-Chauveau, la fille des comédiens Violette Chauveau et Normand Chouinard, s'est éteinte jeudi à l’âge de 28 ans. La famille a précisé qu'elle est morte alors qu'elle attendait une chirurgie qui « n’a pu avoir lieu à temps en raison du délestage effectué dans le système de santé pour faire face à la pandémie ».

Rosine Chouinard-Chauveau laisse dans le deuil ses parents, mais aussi son jeune garçon, Maël. Elle était [une] maman digne et courageuse. Elle laisse aussi dans le deuil une multitude de parents et d’ami.es qu’elle a profondément touché.es dans sa trop courte vie.

Diplômée de l’École nationale de théâtre, Rosine Chouinard-Chauveau a suivi les traces de sa mère et de son père. Elle a commencé sa carrière en faisant du doublage de films et de séries.

Elle a aussi joué dans le film Catimini, de Nathalie Saint-Pierre. Dans une entrevue accordée en 2013 à Radio-Canada, la comédienne a raconté avoir compris très tôt que le jeu était sa vocation et avoir toujours eu le soutien de ses parents.

Elle a également pris part aux séries télévisées 30 vies et Le berceau des anges. On l'a vue au théâtre dans La leçon, Un homme, deux patrons et L’Hôtel du libre-échange.

Les parents de Rosine Chouinard-Chauveau estiment que leur fille est une des victimes du délestage dans le réseau de la santé. Rosine a succombé à un problème pour lequel elle était en attente d’une intervention chirurgicale. Cette intervention n’a pu avoir lieu à temps en raison du délestage effectué dans le système de santé pour faire face à la pandémie, est-il écrit dans le communiqué publié vendredi.

Plan rapproché de Rosine Chouinard-Chauveau.

Rosine Chouinard-Chauveau s'est éteinte jeudi à l’âge de 28 ans.

Photo : Robert Gilbert

De nombreuses personnes ont réagi à son décès sur les réseaux sociaux.

La mort de Rosine Chouinard-Chauveau rappelle que l’impact de la pandémie va bien au-delà des statistiques officielles, a notamment écrit sur Twitter la porte-parole de l'opposition officielle en matière de santé, la députée libérale Marie Montpetit.

La cheffe libérale Dominique Anglade a présenté ses condoléances aux parents de la défunte. Vraiment, mon coeur de parent s'est serré en lisant cette dramatique nouvelle, a-t-elle écrit dans un message sur Twitter.

La mairesse de Montréal, Valérie Plante, a également réagi en se disant secouée par le décès de la jeune Montréalaise […] S'envoler alors qu'on a la vie devant soi est d'une grande tristesse.

La comédienne Salomé Corbo se rappelle l'époque où la défunte venait voir son père au Conservatoire. On entendait ses petits [pas] sur le marbre. Ça égayait mes journées entre deux répétitions de tragédies de Racine. Aujourd'hui, Rosine est devenue une tragédie, contemporaine et abominable, écrit Mme Corbo.

En décembre, en raison d'une hausse importante des hospitalisations liées à la COVID-19, le gouvernement du Québec avait mis en branle son plan de délestage et avait commencé à reporter en partie ou en totalité des opérations semi-urgentes et non urgentes, des interventions de dépistage du cancer du côlon, des greffes de reins de donneurs vivants, sauf en pédiatrie, et des consultations en cliniques externes spécialisées.

À la mi-janvier, 140 000 Québécois étaient en attente d'une chirurgie. Dans de nombreuses régions québécoises, plus de 50 % des chirurgies ont été reportées.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !