•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Abris en bois pour sans-abri : Toronto demande une injonction

Un abri en bois dans un parc

Ces abris en bois sont présents dans plusieurs parcs appartenant à la Ville. (archives)

Photo : Radio-Canada / Evan Mitsui/CBC News

Radio-Canada

La Ville de Toronto demande à un tribunal d'ordonner à un homme d'arrêter de construire de petits abris en bois pour les sans-abri et de les laisser dans les parcs de la ville.

La Ville a déposé une demande d'injonction le 12 février contre Khaleel Seivwright, un charpentier qui construit de petites structures pour les sans-abri de Toronto.

Toronto veut une ordonnance qui empêche définitivement M. Seivwright de placer ses structures sur des terrains appartenant à la Ville.

Elle cite des règlements qui interdisent de camper et de vivre dans les parcs appartenant à la Ville.

M. Seivwright n'a pas répondu immédiatement à une demande d’entrevue de La Presse canadienne.

Il construit les abris depuis l'automne et a récolté plus de 200 000 dollars sur GoFundMe pour l'achat de matériaux.

Les petits abris isolés et en bois de M. Seivwright se trouvent dans de nombreux parcs de la ville.

Je fais cette publication pour vous faire savoir que nous avons arrêté de construire des abris mais que nous continuerons à faire l'entretien et la relocalisation des abris au fur et à mesure que des sans-abri sont logés, a déclaré M. Seivwright sur sa page GoFundMe le 11 février.

Selon la Ville, ces structures causent un problème de sécurité.

Dans un communiqué, la municipalité souligne qu'il y a eu un incendie dans une de ces structures cette semaine au centre-ville et que celui-ci a coûté la vie à un homme.

Il n'est pas clair qui a construit la structure impliquée dans l'incendie. La cause de l'incendie est toujours le sujet d’une enquête.

Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !