•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Plaidoyer pour des stationnements sécurisés contre les vols de vélos à Vancouver

Un cycliste à Vancouver.

Les cyclistes sont nombreux à Vancouver, les vols de vélos le sont également.

Photo : Radio-Canada / Tina Lovgreen

Radio-Canada

Même si Vancouver est reconnue pour son vaste réseau de pistes cyclables, le manque d’installations de stationnement sécuritaires contre les vols de vélos nuit à de nombreux adeptes, selon certains d'entre eux.

Pourtant, la métropole de la Colombie-Britannique a le taux le plus élevé de vols de vélos par habitant de toutes les grandes villes canadiennes. En 2020, ce nombre était de 334 pour 100 000 habitants.

Souvent, l'une des raisons pour lesquelles les gens ne font pas de vélo, c’est parce qu'ils craignent que leur bicyclette ne soit pas en sécurité une fois à destination, soutient Navdeep Chinna, directeur de campagne à HUB Cycling, un organisme qui fait la promotion du cyclisme.

La solution pour augmenter le nombre de cyclistes et de diminuer les risques de vol est de construire des stationnements sécurisés, croit-il.

Ce genre d'installation existe déjà dans certaines villes, comme Toronto, où des garages pour vélos comprennent souvent une entrée surveillée, mais aussi des casiers, des douches et des stations de réparation.

Le sergent Aaron Roed a parlé aux médias lors de l'annonce de la saisie de 148 vélos à Vancouver, en Colombie-Britannique, le mercredi 11 septembre 2019.

La police de Vancouver a saisi 148 vélos le mercredi 11 septembre 2019.

Photo : Radio-Canada / Ben Nelms

Selon la réglementation municipale, tous les nouveaux bâtiments commerciaux doivent avoir un espace pour les vélos et les nouveaux bâtiments résidentiels doivent fournir des espaces de stationnement sécurisés pour les vélos, explique Paul Storer, directeur des transports à la Ville de Vancouver.

Navdeep Chinna croit cependant que ces exigences réglementaires ne sont qu'une pièce du casse-tête. La Ville doit, à son avis, investir dans une infrastructure de stationnement pour vélos publique à long terme.

Vancouver doit suivre l’exemple de villes étrangères, comme Utrecht, aux Pays-Bas, dit-il.

En 2017, la municipalité néerlandaise a ouvert le plus grand stationnement à vélos au monde. La structure de trois étages, située à proximité de la gare centrale peut accueillir jusqu'à 12 500 vélos.

Un homme fait du vélo devant la plage de Kitsilano, à Vancouver.

De nombreuses pistes cyclables sillonnent la ville de Vancouver.

Photo : Radio-Canada / Maggie MacPherson

De tels projets ne figurent pas dans les plans de la Ville de Vancouver à court terme, selon Paul Storer.

Nous avons eu des discussions avec divers grands propriétaires d'immeubles au fil des ans et sommes allés jusqu'à des études de faisabilité, mais nous n'avons encore rien de concret sur le terrain, admet-il.

Dans un communiqué, Vancouver dit « continuer de plaider pour l'expansion des installations de stationnement pour vélos de TransLink et pourrait s'associer, à l'avenir, à d'autres organisations pour aider à augmenter le nombre de stationnements publics et sécurisés ».

Avec les informations de Joel Ballard

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !