•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Le CHSLD Herron.

Au total, 47 personnes sont mortes au CHSLD Herron entre le 12 mars et le 1er mai 2020.

Photo : Radio-Canada

La Presse canadienne

Le Bureau du coroner annonce que les audiences sur les décès survenus pendant la première vague de la pandémie de COVID-19 au CHSLD Herron, à Dorval, se tiendront du 7 au 10 septembre, du 13 au 16 septembre et du 20 au 23 septembre prochains, au palais de justice de Montréal.

Les audiences présidées par la coroner Géhane Kamel sur les nombreux décès survenus dans divers établissements devaient débuter lundi dernier. Les premières semaines devaient être consacrées au CHSLD Herron, où 47 personnes ont trouvé la mort entre le 12 mars et le 1er mai.

Cependant, l'avocate de cette résidence privée pour aînés a demandé le report des audiences parce que l'enquête policière sur l'hécatombe n'était pas terminée. Le Directeur des poursuites criminelles et pénales (DPCP) ne pouvait donc avoir décidé si des accusations seraient portées contre ses dirigeants.

La direction de l'établissement a invoqué que la preuve dévoilée lors de l'enquête du coroner pourrait lui nuire et être néfaste au processus criminel de même qu'à la possibilité de constituer un jury impartial.

La coroner Kamel a alors décidé de reporter à septembre cette portion de son enquête.

Vendredi, le Bureau du coroner confirme que les audiences reprendront avec le volet factuel portant sur le CHSLD des Moulins à Terrebonne à compter, comme prévu, du 29 mars au palais de justice de Joliette.

Les audiences qui suivront s'attarderont à ce qui s'est passé au Manoir Liverpool de Lévis, au CHSLD René-Lévesque de Longueuil, au CHSLD Laflèche de Shawinigan, au CHSLD Sainte-Dorothée de Laval et au CHSLD Yvon-Brunet de Montréal.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !