•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Séjour forcé au Westin Wall pour les voyageurs qui arrivent à YVR de l'étranger

L'hôtel situé près de l'aéroport de Vancouver est l'un des lieux désignés pour accueillir les voyageurs en attente d'un résultat du test de dépistage.

L'hôtel The Westin Wall Centre, près de l'aéroport de Vancouver.

La mesure entre en vigueur dès lundi prochain.

Photo : The Westin Wall Centre, Vancouver Airport

Radio-Canada

Les voyageurs aériens qui foulent le sol de Vancouver après un séjour à l’étranger devront entreprendre une quarantaine obligatoire à l’hôtel Westin Wall, annonce le gouvernement fédéral.

À compter de lundi, les voyageurs devront séjourner à leurs frais dans cet hôtel situé à proximité de l'aéroport international de Vancouver, le temps qu'ils obtiennent le résultat d'un test obligatoire de dépistage du SRAS-CoV-2 effectué dès leur arrivée.

Ils doivent faire une réservation par téléphone en composant la ligne de réservation spéciale du gouvernement fédéral, au 1 800 294‑8253. Radio-Canada a tenté de joindre un agent vendredi matin, sans succès.

Le volume d'appels étant élevé, un message enregistré recommande aux voyageurs de « retarder leur réservation sauf s'ils arrivent au Canada dans les prochaines 48 heures ».

Le voyageur Jay Ryue, de retour de Corée à l'aéroport de Vancouver.

Des voyageurs ont écourté leur séjour à l'étranger pour éviter la quarantaine à l'hôtel.

Photo : Radio-Canada / Wildinette Paul

Des retours devancés

Souhaitant éviter une quarantaine à l’hôtel, le Vancouvérois Jay Ryue a choisi d’écourter son voyage en Corée, où il visitait, depuis un mois, ses parents malades.

Rencontré à l'aéroport international de Vancouver, il raconte avoir devancé son retour, d'abord prévu le 5 mars.

Je comprends que cette règle vise à dissuader les gens de voyager, mais ça ne fait aucune différence si je m’isole chez moi pendant 14 jours ou à l’hôtel pendant 3 jours, dit-il.

Notre dossier COVID-19 : ce qu'il faut savoir

Un séjour coûteux

Selon plusieurs sites de réservation en ligne, le coût d’une chambre à l’hôtel Westin Wall varie entre 150 et 220 $ la nuit.

Toutefois, les prix du séjour d'un voyageur en isolement comprendra également les coûts liés à la sécurité, au transport, à la nourriture, à l’hébergement, ainsi qu'aux mesures de prévention et de contrôle des infections, note Ottawa dans un communiqué.

Lorsqu'il a annoncé la mesure, le premier ministre canadien Justin Trudeau, a estimé qu’il en coûterait environ 2000 $ par chambre pour un séjour d’environ trois jours.

Les voyageurs pourront quitter leur hôtel dès qu'ils auront reçu un résultat négatif à leur test de dépistage. En Colombie-Britannique, les résultats d'un test par écouvillon sont généralement connus dans les 24 à 72 heures.

Questionné au sujet du nombre de voyageurs qui seront testés quotidiennement lors de leur arrivée et qui devront être placés en quarantaine à l'hôtel, un porte-parole de l'aéroport s'en est remis à l'Agence des services frontaliers du Canada.

Pour des raisons de fonctionnement et de sécurité, l'ASFC ne fournit pas de statistiques pour des points d'entrée spécifiques , indique toutefois cette dernière dans un courriel.

Ne pas respecter cette mesure pourrait coûter cher

Les personnes qui ne respectent pas le code de conduite d’un hôtel ou qui rompent leur isolement peuvent faire l’objet de mesures d’application de la loi, dit le gouvernement.

Les personnes qui enfreignent la Loi sur la mise en quarantaine s’exposent à des sanctions pouvant atteindre 750 000 $ et 6 mois de prison.

S'il est reconnu qu'une non-conformité a entraîné la mort d'une personne ou des lésions corporelles graves, l'amende pourrait totaliser 1 million de dollars et la peine d’emprisonnement pourrait atteindre 3 ans.

Avec des informations de Wildinette Paul

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !