•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Ottawa dévoile la liste des hôtels retenus pour les quarantaines obligatoires

Des drapeaux, une grande pancarte sur laquelle il est écrit YUL, et un avion dans le ciel.

Les voyageurs arrivant à l’aéroport international Trudeau à Montréal devront être en quarantaine dans un hôtel dès le 22 février.

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

Radio-Canada

Les voyageurs qui reviennent au Canada par avion après un séjour à l’étranger ont une première idée des endroits où ils devront entreprendre leur quarantaine obligatoire à compter de lundi prochain.

Ottawa a dévoilé vendredi une première liste de 11 hôtels qui ont été retenus pour accueillir ces voyageurs, le temps que ceux-ci obtiennent le résultat du test obligatoire de dépistage de la COVID-19 qu’ils devront subir à leur arrivée.

Il s’agit d’hôtels situés à proximité des quatre seuls aéroports internationaux où peuvent désormais atterrir des vols internationaux, soit ceux de Montréal, Toronto, Calgary et Vancouver.

La liste des hôtels

À Montréal

  • Aloft Montreal Airport
  • Crowne Plaza Montreal Airport
  • Holiday Inn Express and Suites Montreal Airport
  • Montreal Airport Marriott In-Terminal
     

À Toronto

  • Alt Hotel Pearson Airport
  • Four Points by Sheraton and Element Toronto Airport
  • Holiday Inn Toronto International Airport
  • Sheraton Gateway Hotel in Toronto International Airport
     

À Calgary

  • Acclaim Hotel
  • Marriott Calgary Airport
     

À Vancouver

  • Westin Wall Centre Vancouver Airport

Cette liste demeure incomplète et sera finalisée dans les prochains jours, précise un communiqué du gouvernement fédéral. Il avait fait savoir la semaine dernière qu'il cherchait à se doter d'une capacité d'accueil de 6000 chambres.

Ottawa indique que le coût d’un séjour, qui doit être assumé par les voyageurs, peut varier d’un hôtel à l’autre. Cela inclut des frais pour le transport de l’aéroport à l’hôtel, la nourriture, la sécurité et les mesures de prévention et de contrôle des infections.

En annonçant cette mesure, qui vise à décourager les voyages non essentiels et à endiguer la propagation de nouveaux variants du coronavirus, le premier ministre canadien Justin Trudeau avait estimé qu’il en coûterait environ 2000 $ par chambre pour un séjour d’environ trois jours.

Les Canadiens doivent effectuer leurs réservations dans un de ces hôtels avant leur arrivée au pays. Cela doit s’effectuer par le biais d’American Express Global Business Travel, en composant le 1 800 294-8253.

Les voyageurs pourront quitter leur hôtel dès qu'ils auront reçu un résultat négatif à leur test de dépistage. Ils pourront alors rentrer chez eux, mais devront tout de même poursuivre leur quarantaine, sous peine de recevoir une amende, voire une peine de prison.

Ceux et celles qui recevront un résultat positif à leur test devront poursuivre leur quarantaine dans un centre de santé publique, aux frais du gouvernement, et donc des contribuables, pour s’assurer qu’ils ne sont pas porteurs d’un nouveau variant du virus.

Tous ces voyageurs devront subir un second test de dépistage à la fin de leur quarantaine, quel que soit le résultat, négatif ou positif, de celui subi à leur arrivée.

Dans son appel d'offres pour des hôtels, Ottawa avait indiqué que les établissements devaient offrir aux voyageurs des repas conformes au Guide alimentaire canadien livrés sans contact, une télévision et une radio fonctionnelles ainsi qu'un accès gratuit à un réseau wi-fi.

La frontière canado-américaine fermée jusqu'au 21 mars

La frontière canado-américaine restera fermée pour les voyages non essentiels jusqu'au 21 mars, a annoncé vendredi le ministre fédéral de la Sécurité publique, Bill Blair, sur son compte Twitter.

Nous continuerons de baser nos décisions sur les meilleurs conseils de santé publique disponibles afin de protéger les Canadiens contre la COVID-19, a-t-il écrit.

La frontière entre les deux pays est fermée depuis le 18 mars 2020. Les deux pays prolongent de mois en mois cette fermeture.

Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !