•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La crainte de contracter la COVID-19 à l'hôpital repousse encore des patients

Un corridor d'hôpital avec des travailleurs de la santé.

Il n'y a plus aucun patient hospitalisé en lien avec la COVID-19 à l'hôpital de Chicoutimi.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Le CIUSSS du Saguenay-Lac-Saint-Jean constate que des personnes sont réticentes à se présenter dans les hôpitaux pour passer des examens ou pour subir une chirurgie.

Certains usagers craignent de se rendre entre les murs des établissements, repoussent ou annulent carrément des rendez-vous, à l'heure où plus aucun patient n'est hospitalisé pour la COVID-19 dans la région et que le volume habituel de chirurgies est presque atteint.

On fonctionne autour [...] de 80 % à 90 % de ce qu'on faisait avant la pandémie, a chiffré Hans McLelland, neurochirurgien et chef du département de chirurgie du CIUSSS.

Mais ce sont les patients qui craignent la COVID-19 qui l'inquiètent avant tout pour le moment. Il y a aussi ces patients qui ont la possibilité de retourner travailler et qui repoussent leur présence à l'hôpital à plus tard. À la fois dans l'évaluation préopératoire, à la fois aussi lorsqu'on les convoque pour leur chirurgie. C'est un peu dans les deux situations et on peut ajouter aussi pour tout ce qui est endoscopie, colonoscopie, gastroscopie, a poursuivi le médecin et gestionnaire.

Le CIUSSS évalue que jusqu'à un patient sur cinq ou sur six prendrait ce genre de décision, ce qui peut entraîner des répercussions importantes sur leur santé. Déjà que c'était difficile dans le milieu de la santé avant avec le virus qui nous attachait les mains, là on est dans une accalmie. Cette fenêtre-là, il faut essayer de l'utiliser pour justement éviter que les gens aient davantage de préjudices, a-t-il poursuivi.

Plus aucun cas actif dans le réseau

Actuellement, avec le départ du dernier patient hospitalisé pour la COVID-19 à l'hôpital de Chicoutimi, ceci signifie qu'il ne reste plus aucun cas actif parmi toutes les installations du CIUSSS. C'était déjà le cas depuis quelques jours dans l'ensemble des CHSLD et depuis le 1er février dans les résidences privées pour aînés (RPA). On attendait ça depuis longtemps. On est très heureux de voir qu'on n'a pas d'hospitalisation. Actuellement, dans toutes nos installations, on n'a absolument aucun cas, s'est réjoui le directeur régional de la santé publique, le Dr Donald Aubin.

Hans McLelland a rappelé que la vaste majorité du personnel soignant, si ce n'est pas 100 %, a été vacciné. Même si la situation s'améliore nettement dans les hôpitaux de la région, il invite la population à continuer d'appliquer les mesures sanitaires adéquatement.

D'après un reportage de Claude Bouchard

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !