•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

WestJet met fin temporairement à quatre liaisons de plus au Canada

Un avion de Westjet.

WestJet déclare qu'elle n'a pas d'autre choix que de couper quatre liaisons au Canada alors que la pandémie continue de faire des ravages dans l'industrie aéronautique.

Photo : La Presse canadienne / Darryl Dyck

Radio-Canada

La compagnie d’aviation WestJet suspend plusieurs liaisons au Canada jusqu’en juin en raison du manque de voyageurs.

La compagnie aérienne basée à Calgary déclare qu'elle met fin aux liaisons suivantes jusqu'au 24 juin :

  • entre Calgary et Medicine Hat (Alberta) - à compter du 21 mars
  • entre Calgary et Lloydminster, (Alberta) - à compter du 19 mars
  • entre Toronto et London, (Ontario) - à compter du 22 mars
  • entre Halifax en Nouvelle-Écosse et Saint-Jean de Terre-Neuve - à compter du 21 mars

Nous avons continué à mener nos activités malgré l'incertitude entourant les restrictions pour les voyages intérieurs et internationaux et les quarantaines qui ont fait plonger la demande, explique le président et chef de la direction de WestJet, Ed Sims.

Malheureusement, avec les nouvelles politiques de plus en plus restrictives, nous nous retrouvons, une fois de plus, sans autre option que celle de suspendre le service à ces communautés.

Une citation de :Ed Sims, président, WestJet

Celui-ci déclare que la capacité de l'entreprise à rétablir le service sur certains marchés dépendrait des politiques du gouvernement, notamment de la priorité accordée aux voyages intérieurs pour obtenir de l'aide.

Impact des réductions de services

La suspension de ces vols signifie qu'il n'y a plus de vols passagers à l'horaire à l'aéroport de Medicine Hat, en Alberta.

En 2019, nous avons connu la meilleure année que l'aéroport de Medicine Hat ait jamais eue, puis avec l'arrivée de la COVID-19, nous avons pratiquement dû réduire nos opérations à zéro pour les trois prochains mois, a déclaré le directeur de l'aéroport, Jeff Huntus.

La réalité est qu'avec les restrictions imposées par le gouvernement et l'absence de toute forme de soutien financier pour les compagnies aériennes ou les aéroports, il n'est tout simplement pas possible pour les transporteurs aériens de se promener avec des avions vides, ajoute Jeff Huntus

Cependant, l'aéroport sert toujours de base d'évacuation médicale pour Services de santé Alberta et continue de fonctionner pour les avions commerciaux, ainsi qu'avec des avions privés et des avions nolisés.

Réduction récente du personnel

En janvier, la compagnie aérienne a supprimé environ 1000 emplois et réduit ses vols d'un tiers. Elle attribue la baisse de fréquentation de ses vols à la nouvelle politique gouvernementale qui exige un test COVID-19 négatif avant tout vol.

La compagnie aérienne a déclaré qu'elle travaillerait avec d’autres compagnies pour combler les réductions de services récemment annoncées et qu'elle communiquerait directement avec les clients touchés par ces changements pour les informer des options disponibles.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !