•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Sondage : plus d'une personne sur deux insatisfaite de la campagne de vaccination

Une personne prépare une injection de vaccin contre la COVID-19.

Des retards dans l'approvisionnement ont ralenti les efforts de vaccination au Canada.

Photo : Radio-Canada / CBC/Evan Mitsui

Plus d’un résident sur deux de la région de la capitale nationale se dit insatisfait de la gestion de la vaccination contre la COVID-19, selon les résultats d’un sondage SOM - ICI Ottawa-Gatineau.

La campagne de vaccination, qui s’est amorcée en décembre des deux côtés de la rivière des Outaouais, ne fait pas l’unanimité au sein de la population, révèle un sondage mené en ligne auprès de plus d’un millier de résidents du 5 au 11 février.

Ce sont 55 % des répondants qui se disent insatisfaits du déroulement des opérations.

L’insatisfaction grimpe à 64 % chez les personnes de 65 ans ou plus, un des groupes les plus à risque de complications liées à la COVID-19.

Alors que 32 % des répondants se disent satisfaits de la campagne de vaccination, moins d’une personne sur 20 (4 %) en est très satisfaite.

Par ailleurs, le taux de satisfaction est faible, tant en Ontario (33 %) qu’au Québec (28 %). Selon Éric Lacroix, vice-président et chef de la stratégie d'affaires de la firme SOM, cela reflète l’impatience de la population face au retard dans l’arrivée des vaccins.

Les fabricants Pfizer et Moderna ont chacun annoncé des retards dans la livraison des doses de leur vaccin contre la COVID-19 en janvier, perturbant l’échéancier de la campagne de vaccination.

Les provinces subissent les restrictions de Pfizer et Moderna au prorata de leur population, ce n’est donc pas surprenant de voir que le niveau de satisfaction est relativement peu élevé, et qu’il l’est à la fois du côté de Gatineau et d’Ottawa, explique le vice-président de SOM.

Gestion de la pandémie

Le fédéral, qui s’occupe notamment de l’approvisionnement en vaccins, obtient le taux de satisfaction le plus bas parmi les différents paliers de gouvernement pour sa gestion de la pandémie.

Pas moins de 57 % des répondants se disent satisfaits du travail du gouvernement Trudeau, une proportion nettement plus faible que pour les gouvernements provinciaux ou les administrations municipales.

Au printemps, le gouvernement Trudeau avait un taux de satisfaction beaucoup plus élevé. Ça descend. On sent qu’il y a une certaine usure dans la population, on est un peu tannés de cette pandémie, ajoute M. Lacroix.

Le travail des gouvernements provinciaux arrive au second rang : plus des deux tiers (68 %) des répondants sont satisfaits de leur gestion de la pandémie. Les Gatinois ont une plus grande satisfaction (73 %) face au travail de l’administration Legault que celle des Ottaviens (66 %) à l’endroit du gouvernement Ford.

Par ailleurs, les francophones (76 %) se disent plus satisfaits que les anglophones (64 %) à l’égard de leur gouvernement provincial.

C'est au niveau de l’administration municipale que la gestion de la pandémie fait le moins de mécontents. Plus de trois personnes sur quatre (76 %) sont ainsi satisfaites du travail effectué par leur Ville, que ce soit à Ottawa ou à Gatineau.

Méthodologie : le sondage a été mené en ligne auprès de 1072 citoyens de la région (568 à Gatineau et 504 à Ottawa) âgés de 18 ans ou plus, pouvant s'exprimer en français ou en anglais, du 5 au 11 février 2021. La marge d'erreur maximale est de 4,3 %, 19 fois sur 20.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !