•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La vaccination générale au Yukon dès le 1er mars

Devanture de l'édifice avec des affiches indiquant une clinique de vaccination.

La clinique de vaccination pour la population générale ouvrira ses portes dès le 1er mars, ont annoncé les autorités sanitaires du territoire.

Photo : Radio-Canada / Mark Evans

Radio-Canada

Tous les Yukonnais de plus de 18 ans pourront obtenir leur première dose du vaccin contre la COVID-19 à compter du 1er mars, soit au lendemain de l’arrivée prévue du prochain chargement de vaccins de Moderna.

Le premier ministre, Sandy Silver, en a fait l’annonce lors du point de presse régulier jeudi matin répétant qu’à la suite de négociations intenses avec le gouvernement fédéral, le territoire obtiendra, le 28 février, un chargement de 16 100 doses du vaccin. Cela lui permettra d’ouvrir la vaccination à la population générale.

Les Yukonnais ont très vite répondu à l’appel, ce qui a paralysé le site web du gouvernement (Nouvelle fenêtre) pour la prise de rendez-vous en quelques minutes, a confirmé le ministère de la Santé et des Affaires sociales.

C’est une très bonne nouvelle pour le Yukon. Nous avons attendu longtemps pour parvenir à cette étape-ci et je sais que d’être immunisé sera un soulagement pour plusieurs.

Une citation de :Sandy Silver, premier ministre

En date du 17 février, 10 605 personnes ont reçu leur première dose de vaccin, et 909 ont eu leur deuxième dose. Le vaccin n'est offert que sur rendez-vous pris en ligne ou par téléphone.

Changement dans les livraisons

Le Yukon avait dû annuler le début de la vaccination général ce mois-ci, après qu’il fut annoncé que le territoire n’obtiendrait qu’environ 60 % des doses promises.

Le premier ministre avait par la suite affirmé être en désaccord avec les calculs d’Ottawa. En point de presse, jeudi, il a soutenu que les discussions en vue de régler ce désaccord ont été fructueuses.

Je crois que ce qui s’est passé, c’est que le gouvernement fédéral s’est souvenu de l’engagement qu'il avait pris envers le Nord, les communautés autochtones et isolées. Ce sont des discussions sur ce qui est juste avec les retards de Moderna.

Une fiole du vaccin de Moderna.

Les trois territoires du Grand Nord ont privilégié le vaccin de Moderna pour des questions de logistique de transport.

Photo : Radio-Canada / Matisse Harvey

Pas d’autres priorités

Parmi les adultes admissibles, aucune priorité ne sera proposée au Yukon, contrairement aux Territoires du Nord-Ouest, où les employés travaillant auprès du public, comme les enseignants, pourront obtenir être vaccinés en priorité.

Pour l’instant, la priorité est donnée aux personnes de 65 ans et plus, aux travailleurs de la santé ou de première ligne, aux résidents et au personnel de centres de soins de longue durée ainsi qu’aux communautés rurales.

Le Dr Brendan Hanley parle devant un micro.

Le Dr Brendan Hanley lors de sa mise à jour hebdomadaire sur la situation au Yukon.

Photo : Gouvernment du Yukon/Alistair Maitland

Questionné à plusieurs reprises sur la question, le médecin hygiéniste en chef, Brendan Hanley, a affirmé que les autorités travaillent également sur des exemptions au cas par cas pour les personnes plus à risque.

Nous évaluons de façon continue notre première étape de vaccination et l'élargissement du déploiement [...] maintenant que l'approvisionnement n'est plus limité.

Le Dr Hanley croit qu’avec une clinique générale l'immunisation collective sera atteinte en quelques semaines seulement, alors que la clinique massive pourra vacciner jusqu’à 700, voire 1000 personnes, par jour, a-t-il dit.

Dans les collectivités rurales, environ 50 % des habitants ont reçu une première dose de vaccin. Cette proportion pourrait toutefois augmenter à mesure que les Yukonnais de toutes les catégories obtiennent une injection, croient les autorités.

Visitez notre dossier sur les vaccins contre la COVID-19.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !