•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Saskatchewan se prépare à la vaccination massive contre la COVID-19

Un contenu vidéo est disponible pour cet article
Le centre de vaccination pour la COVID-19 au International Trade Centre de Regina, en Saskatchewan.

Paul Merriman tient à remercier tous les travailleurs de la santé qui participeront à la vaccination de la population saskatchewanaise.

Photo : Radio-Canada / Karel Houde-Hébert

Jean-Baptiste Demouy

Le 1er mars, la Saskatchewan ouvrira une clinique de vaccination au centre de commerce international sur les terrains de la Place Evraz, à Regina.

Celle-ci servira avant tout à finaliser la vaccination des personnes prioritaires et incluses dans la phase 1 du plan de vaccination, qui a été mis à jour mardi.

La province prévoit commencer la vaccination massive au mois d’avril, lorsque la phase 2 du plan de vaccination prendra son envol. À ce moment, la clinique pourra accueillir toutes les personnes qui souhaitent se faire vacciner.

Le centre de vaccination pour la COVID-19 au International Trade Centre de Regina, en Saskatchewan.

Le centre de vaccination pour la COVID-19 à l'International Trade Centre de Regina, en Saskatchewan.

Photo : Radio-Canada / Karel Houde-Hébert

La clinique sera composée de 30 tables de vaccination qui pourront chacune vacciner six à sept personnes par heure, soit entre 180 et 210 vaccinations par heure en tout, précise le premier ministre, Scott Moe.

Les sites comme celui-ci seront les principaux lieux de vaccination pour les régions les plus peuplées de la province. Pour se faire vacciner, il suffit de prendre rendez-vous en ligne, ou par téléphone.

Scott Moe, premier ministre de la Saskatchewan

Le premier ministre assure que la province est bien préparée à l’immunisation massive lorsque de grandes quantités de vaccin seront disponibles. Le centre de Regina est un excellent exemple de nos préparatifs, a déclaré Scott Moe.

La clinique présentée jeudi à Regina fait partie des 226 lieux qui offriront la vaccination dans la province. Il y aura des cliniques mobiles et des cliniques au volant, dont 150 cliniques de vaccination massive, précise le communiqué.

La province prévoit 19 vaccinations supplémentaires par heure, grâce à la vaccination au volant, selon le communiqué.

Un bac rempli de seringue au centre de vaccination contre la COVID-19 à l'International Trade Centre de Regina, en Saskatchewan.

Le centre de vaccination servira durant le mois de mars à continuer à vacciner les personnes prioritaires.

Photo : Radio-Canada / Karel Houde-Hébert

À Regina, le centre pour se faire tester au volant, qui se trouve actuellement dans l’un des bâtiments de la Place Evraz sera déplacé dans un autre bâtiment du complexe, et ce, dès le 15 mars.

Le lieu actuel sera, à partir de cette date, réservé à la vaccination.

Il sera possible de s’y faire vacciner sans rendez-vous.

C'est une priorité pour notre gouvernement, qui s'efforce d'aider la population à rester en bonne santé, à prévenir les maladies et à sauver des vies.

Paul Merriman, ministre de la Santé de la Saskatchewan

Les informations concernant les heures d’ouverture et les lieux de vaccination seront communiquées par la province lorsque celle-ci passera à la phase 2 du plan de vaccination.

Scott Moe se dit optimiste

Scott Moe affirme que les livraisons de vaccins devraient s’accélérer dans les prochaines semaines.

Selon le premier ministre, le Canada devrait recevoir 23 millions de doses entre le mois d’avril et le mois de juin. De ces 23 millions de doses, la Saskatchewan en recevra environ 700 000, a-t-il affirmé.

Scott Moe estime avec ces chiffres, qu’environ 8000 doses du vaccin pourront être administrées quotidiennement durant la phase 2 du plan de vaccination dans la province.

À l’échelle nationale, le Canada devrait être en mesure d’administrer les deux doses de vaccin contre la COVID-19 à 14,5 millions de personnes d’ici le mois de juin, selon l’Agence de Santé Publique du Canada.

Le centre de vaccination pour la COVID-19 au International Trade Centre de Regina, en Saskatchewan.

Le centre de vaccination sera composé de 30 zones de vaccination qui pourront recevoir six à sept personnes par heure.

Photo : Radio-Canada / Karel Houde-Hébert

Délai entre les deux doses du vaccin

La province indique qu’environ 900 personnes ne recevront pas la seconde dose du vaccin dans la période recommandée de 42 jours.

Ce délai serait dû à des livraisons moins conséquentes du vaccin du fabricant Moderna, selon le gouvernement provincial.

Scott Moe précise tout de même que les personnes âgées de plus de 70 ans ainsi que les résidents des centre des soins de longue durée recevront la seconde dose dans les délais prescrits.

Les personnes dont la vaccination est retardée recevront la dernière dose le plus rapidement possible, souligne la province.

La médecin hygiéniste en charge de la région de Regina, et responsable de l’immunisation et des voyages internationaux, Tania Denier, affirme cependant que ce délai ne devrait toutefois pas entraîner de difficulté particulière.

Les Centres de contrôle et de prévention des maladies indiquent qu’une personne qui reçoit sa deuxième dose plus tard que ce qui est recommandé par le fabricant, même après 42 jours, n’aura pas à recommencer le processus de vaccination.

Tania Denier, médecin hygiéniste en charge de la région de Regina, et responsable de l’immunisation et des voyages internationaux

La province conseille de ne pas baisser la garde

Lors de son allocution, le premier ministre a une fois de plus déconseillé les déplacements interprovinciaux.

Le gouvernement conseille à toutes les personnes qui reviendraient de voyage de se faire tester directement à leur retour et de se refaire tester sept jours plus tard, par mesure de précaution.

Scott Moe affirme que cette stratégie sert à éviter l’apparition des variants du coronavirus dans la province.

Avec les informations de Karel Houde-Hébert

Visitez notre dossier sur les vaccins contre la COVID-19.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !