•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Spotify, Apple et d’autres plateformes redistribuent 424 M$ US en redevances impayées

Le logo de Spotify sur fond noir avec de petits écouteurs avec fil qui pendent devant.

Ce paiement marque la première victoire du Music Modernization Act, une loi américaine visant à redonner aux personnes de l'industrie musicale concernées leur juste part.

Photo : Reuters / Christian Hartmann

Radio-Canada

Les artistes, les personnes chargées de l’édition musicale et celles détenant des droits sur des chansons aux États-Unis vont recevoir leur juste part d’une somme de 424,38 millions de dollars américains accumulés en redevances non payées par les plateformes de diffusion.

Les bénéficiaires de ces redevances sont membres du Mechanical Licensing Collective (MLC), un organisme à but non lucratif réservé aux artistes des États-Unis qui est chargé d’administrer et de verser aux personnes concernées les redevances découlant des écoutes sur les plateformes de diffusion.

Ce paiement marque une première victoire pour le Music Modernization Act (MMA). Cette loi américaine, en vigueur depuis 2018, stipule que le MLC doit redistribuer dans les deux ans toutes redevances impayées aux personnes détenant des droits sur un catalogue musical, selon le magazine Forbes et le site spécialisé Pitchfork.

Les plus gros montants transférés par les plateformes numériques au MLC proviennent d’Apple Music (plus de 163 M$ US), de Spotify (plus de 152 M$ US), d'Amazon (plus de 42 M$ US) et de Google/YouTube (plus de 32 M$ US)

C’est un grand jour, c’est ce que nous attendions tous, a affirmé à Forbes Michelle Lewis, directrice générale de Songwriters of North America (SONA), une organisation commerciale pour les droits des auteurs-compositeurs et autrices-compositrices. « C’est plus que nous l'espérions », a-t-elle ajouté.

Ce montant significatif prouve à quel point le système était brisé, et à quel point nous avions besoin du MMA, a affirmé David Israelite, PDG de la National Music Publishers Association, une association commerciale pour l'industrie américaine de l'édition musicale.

Enfin, cet argent peut se rendre aux personnes qui y ont légalement droit. C’est une victoire massive pour les créateurs et créatrices de musique, ainsi que pour les plateformes de diffusion.

Le MLC affirme qu’il commencera à faire les paiements de redevances dès le mois d’avril 2021. En plus de Spotify et d'Apple Music, les sommes proviennent d’une dizaine de plateformes de diffusion comme Deezer, AudioMack, LiveXLive et Hoopla.

Avec les informations de Forbes, Pitchfork, et Variety

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !