•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les travailleurs sociaux « indignés » par des propos du ministre Trevor Holder

Une étudiante entre dans un édifice du campus de Moncton

L'Université de Moncton a une école de travail social depuis plus de 50 ans. (Archives)

Photo : Radio-Canada

Des propos qu’aurait tenus le ministre de l'Éducation postsecondaire, de la Formation et du Travail, Trevor Holder, lors d’une rencontre privée entre les recteurs des universités du Nouveau-Brunswick, ont eu l’effet d’une onde de choc dans le milieu du travail social.

Selon ce qu’avance le journal étudiant de l'Université Saint-Thomas de Fredericton, The Aquinian, M. Holder aurait suggéré que l'Université de Moncton établisse un programme de travail social lors d’une rencontre avec les recteurs des universités de la province. Or, l’Université de Moncton offre un baccalauréat en travail social depuis 53 ans. L’institution acadienne propose aussi une maîtrise en travail social depuis 34 ans.

Une lettre écrite au nom de tout le personnel de l’école de travail social de l’Université et signée par Lise Savoie, la directrice de l’école, a été envoyée au bureau de M. Holder.

Ces propos sont particulièrement préoccupants et témoignent non seulement d’une méconnaissance de la fonction publique provinciale, mais aussi d’une méconnaissance des institutions universitaires qui relèvent de votre ministère, peut-on lire dans la missive adressée au ministre.

Les propos de M. Holder ont aussi fait réagir les étudiantes et les anciennes étudiantes de la faculté.

Je dirais que collectivement, les travailleurs sociaux de la province ont réagi de manière très négative et ont été vraiment déçus parce que ces personnes-là ont senti que leur rôle - leur travail - n’était pas valorisé.

Une citation de :Lise Savoie, directrice de l'école de travail social de l'Université de Moncton

Mme Savoie réclame maintenant des excuses et une rétraction du ministre Holder pour des propos selon lesquels il remettrait en question les compétences des travailleurs sociaux œuvrant à l'aide au revenu étant donné le nombre élevé de prestataires d'aide sociale.

Nous nous sommes senties indignées devant ces propos-là et nous avons voulu, si vous voulez, remettre les pendules à l’heure et peut-être parler de de ce qu’est le travail social, une profession qui est souvent méconnue, a confié Mme Savoie en entrevue à La matinale.

Le ministre confirme qu’il connaît l’existence du programme

Par courriel, M. Holder a affirmé à Radio-Canada qu’il serait déplacé de commenter les discussions d’une réunion privée. Il n’a ni confirmé ni infirmé ce qui a été rapporté par le journal étudiant.

Je peux confirmer que je sais depuis longtemps que l’Université de Moncton offre un programme de travail social et je valorise la relation que nous, en tant que gouvernement, entretenons avec elle. Je me réjouis de la possibilité de continuer de miser sur une telle relation au cours des semaines et des mois à venir, a écrit le ministre.

Le ministre Holder s'adresse aux journalistes.

Le ministre de l'Éducation postsecondaire, de la Formation et du Travail, Trevor Holder.

Photo : Radio-Canada / Michel Corriveau

Dans sa réponse, le ministre soutient que 100 postes de travailleuses sociales doivent être pourvus entre 2020 et 2022 et que les programmes menant à un baccalauréat en travail social dans les établissements postsecondaires du Nouveau-Brunswick sont déterminants pour nous assurer que de nouveaux travailleuses et travailleurs sociaux intègrent régulièrement le marché du travail.

Avec des informations de La matinale

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !