•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Fenêtre sur les arts : danse, musique exposition et télé-théâtre

Visuel promotionnel de la Fenêtre sur les arts

Visuel promotionnel de la Fenêtre sur les arts

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Alors que la relâche arrive à grands pas, le moment se veut idéal pour découvrir un nouvel album, un film ou pour visiter une exposition avec l'être aimé. Toutes les semaines, l'équipe des arts d'ICI Québec propose son buffet de suggestions culturelles. Place à la découverte!


Une danse par cour

Collectif Le CRue

Collectif Le CRue

Photo : Radio-Canada / Courtoisie Elias Djemil

Vous avez envie d'avoir de la visite dansante dans votre cour? C'est possible grâce à Julia-Maude Cloutier et Amélie Gagnon, du collectif Le CRue.

Durant la semaine de relâche et les fins de semaine du mois de mars, les deux danseuses voyageront d’un foyer à l'autre pour partager une performance pour les petits et grands. C’est dehors, dans l'arrière-cour d'une maison, qu'elles performeront pour une bulle familiale à la fois. La famille sera confortablement installée de l'autre côté de la fenêtre pour assister au spectacle.

Ça vous tente? Les billets seront en vente dès le lundi 22 février à midi sur larotonde.tuxedobillet.com (Nouvelle fenêtre) (Régulier : 40 $ / Solidaire : 80 $). Vingt places sont disponibles seulement.

Le spectacle est également proposé en version scolaire pour les écoles primaires et secondaires avec Une danse par cour… d'école!

La représentation est précédée d'un atelier et suivie d'une discussion avec les artistes.

Le CRue est un collectif de danse contemporaine qui se donne comme mandat de rendre la danse accessible au plus grand nombre.

Claudia Genel


Un nouvel EP pour Beat Sexü, Deuxième chance

Dessin des membres du groupe Beat Sexü portant des masques de bleus

Pochette de l'album «Deuxième chance» Beat Sexü

Photo : Radio-Canada

Une belle surprise que Deuxième chance de la formation de Québec Beat Sexü!

C'est à la suite d'une demande de l'artiste visuel Louis-Robert Bouchard que le groupe a décidé de retourner en studio.

Il voulait faire une expérimentation. Travailler un concept de vidéoclip qui serait tourné en vidéo 360o, au Pantoum. Lui, étant un bon ami, cherchait un band, explique Jean-Étienne Collin-Marcoux, membre fondateur du groupe.

Beat Sexü fait partie des victimes de la pandémie. La tournée de spectacles prévue l'été dernier à été annulée. Le groupe avait du temps et a donc profité de cette offre pour créer quelque chose d'unique, poursuit Marcoux.

Le résultat : quatre nouvelles pièces enlevantes, un croisement entre vieux jazz fusion, funk, disco et samba.

C'est vraiment une création qu'on voulait originale et dans laquelle on voulait vraiment aller plus loin dans la recherche de nos influences, explique Jean-Étienne Collin-Marcoux Les influences afro-beat sont là, les influences plus funk, un peu plus hip-hop aussi que l'autre album. Je suis un gros fan de la musique brésilienne, donc il y a une section très inspirée de la samba avec des paroles en portugais.

Un ravissement pour les oreilles.

Deuxième chance de Beat Sexü, disponible sur les plateformes numériques dès aujourd'hui

Patricia Tadros


Effets spéciaux au Musée de la civilisation

Une salle de l'exposition Effets spéciaux avec un écran vert.

L'exposition «Effets spéciaux» est en vedette pour la réouverture du Musée de la civilisation.

Photo : Radio-Canada / Guillaume Croteau-Langevin

Pour sa réouverture, le Musée de la civilisation nous propose de plonger dans l'univers fascinant des effets spéciaux, de Georges Méliès à Denis Villeneuve. L'exposition conçue en France a été adaptée par le musée, et met en vedette plusieurs artistes et artisans d'ici, qui contribuent à l'essor du cinéma à travers le monde.

On voulait mettre de l'avant les talents québécois. On voulait faire découvrir aux Québécois que, même si c'est un film américain ou français qu'ils voient, souvent, il y a une bonne part de contenu et de créativité québécoise et canadienne dans ces films-là, souligne son directeur général, Stéphan La Roche.

L'exposition présente même des pièces de collections provenant de la Ville de Québec. L'Université Laval possède une importante collection d'appareils cinématographiques, et on peut en découvrir quelques-uns dans cette exposition divertissante et familiale.

Plusieurs stations interactives permettent aux visiteurs d'expérimenter différentes techniques utilisées au cinéma, pour les effets spéciaux. On y apprend ici dans un contexte très ludique. L'exposition Effets spéciaux sera présentée jusqu'au 25 avril. Il faut faire vite pour la voir sur place. Bonnes et belles découvertes!

Valérie Cloutier


Alexiane

Alexiane.

Alexiane

Photo : Phanie Éthier

Originaire de Montmagny, née d'une mère québécoise et d'un père sénégalais, l'autrice-compositrice-interprète Alexiane sera en spectacle vendredi dans le cadre du Phoque Off (Nouvelle fenêtre).

Elle se fait d'abord remarquer en 2017, grâce à la chanson A million on My Soul, composée pour la trame sonore du film Valérian et la cité des mille planètes de son oncle, un certain Luc Besson. En 2020, la jeune artiste sort un EP intitulé Bad Sounds.

Infatigable, Alexiane vient aussi de terminer un nouvel album produit cette fois-ci par Carla Bruni. Le nouvel opus devrait paraître dans quelques mois. D'ici là, pourquoi ne pas aller découvrir le matériel de cette jeune femme au parcours atypique? L'invitation est lancée!

Alexiane sera en concert virtuel vendredi, à 11 h et 20 h.

Anne-Josée Cameron


L'engouement pour le télé-théâtre se poursuit avec Les Hardings

Nous avons été près de 400 000 personnes à renouer avec le plaisir du télé-théâtre grâce à La face cachée de la Lune, le 6 février dernier. Télé-Québec récidive vendredi soir avec la pièce Les Hardings d’Alexia Bürger, dont la tournée s’est vue interrompue au printemps dernier.

Inspirée de la tragédie ferroviaire de Lac-Mégantic, l’oeuvre met en scène trois hommes nommés Thomas Harding. L’un est un cheminot québécois (Bruno Marcil), l’autre est un assureur américain (Martin Drainville), tandis que le troisième est un chercheur néo-zélandais (Patrice Dubois).

En écrivant cette rencontre fictive, l’autrice aborde avec respect et une touche d’humour différents thèmes, dont la valeur d’une vie humaine ainsi que la culpabilité.

Les Hardings sera diffusée à Télé-Québec le vendredi 19 février à 22 h, et présentée en rediffusion le dimanche 21 février à 20 h 30.

Jean-François Blanchet

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !