•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les enseignants ténois prioritaires pour le vaccin contre la COVID-19

Une enseignante parle à ses élèves.

Les enseignants des T.N.-O. ont également eu droit à une augmentation de 2,5 % de leur salaire. (archives)

Photo : Radio-Canada / Mario De Ciccio

Radio-Canada

Le gouvernement des Territoires du Nord-Ouest a confirmé mercredi en point de presse régulier que les enseignants des écoles du territoire figureront parmi les populations prioritaires pour l’obtention du vaccin contre la COVID-19.

Ce sont surtout les enseignants de Yellowknife, d'Inuvik, de Hay River et de Fort Smith qui sont visés puisque ceux des plus petites collectivités ont d'ores et déjà pu obtenir le vaccin dans le cadre des cliniques mobiles.

Une seringue dans un flacon du vaccin de Moderna.

Le gouvernement ténois offrira la seconde dose du vaccin à ceux qui ont reçu la première avant de vacciner la population générale.

Photo : Gouvernement des Territoires du Nord-Ouest

Les autorités sanitaires ont souligné que les enseignants figurent parmi ceux et celles dont le travail ne peut être effectué de façon virtuelle, soit la nouvelle catégorie prioritaire pour recevoir le vaccin en amont de la population générale.

Ainsi, les enseignants pourront obtenir le vaccin dès le début du mois de mars dans le cadre de la deuxième phase de vaccination.

Syndicat et commissions scolaires satisfaits

La nouvelle répond aux demandes des syndicats et des commissions scolaires, y compris la Commission scolaire francophone des Territoires du Nord-Ouest (CSFTNO) auprès du gouvernement ténois.

La directrice générale de la CSFTNO, Yvonne Careen, souligne que la nouvelle touchera les 40 enseignants et membres du personnel francophones qui le désirent .

Nous sommes contents du résultat. Cette nouvelle va rassurer notre personnel, ainsi que toute la communauté scolaire, a-t-elle affirmé par courriel à Radio-Canada.

Le président de l’Association des enseignants des T.N.-O., Matthew Miller, souligne pour sa part qu’il s'agit de reconnaître l’environnement de travail en milieu scolaire.

Nous demandions, non pas de passer devant les professionnels de la santé ou les personnes à risque, mais simplement d’être priorisés par rapport au public général puisque nous travaillons dans des environnements avec beaucoup de gens et beaucoup de contacts, a expliqué le président.

Rectificatif : Dans une version précédente de ce texte, Matthew Miller était présenté comme le directeur général de l’Association des enseignants des T.N.-O., mais il en est plutôt le président.

Toutefois, la médecin hygiéniste en chef Kami Kandola indique que les enseignants devront tout de même continuer de respecter un isolement de 14 jours au retour d’un déplacement à l’extérieur du territoire.

Livraison de vaccins

Les autorités affirment que le calendrier des livraisons du vaccin de Moderna demeure pour l’instant inchangé bien que le nombre de fioles à recevoir prochainement est inconnu.

Des boîtes contenant des doses du vaccin de Moderna.

Les premières doses du vaccin de Moderna ont été entreposées dans un congélateur de l'Hôpital Stanton à Yellowknife.

Photo : Gouvernement des Territoires du Nord-Ouest

Les autorités sanitaires croient toujours que ceux et celles qui attendent leur deuxième dose de vaccin pourront l’obtenir à l’intérieur du délai recommandé de 42 jours.

Les autorités croient également qu’il y aura suffisamment de doses du vaccin pour atteindre l’objectif d’immunisation de 75 % des adultes admissibles.

Notre dossier COVID-19 : ce qu'il faut savoir

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !