•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une centaine de chats découverts dans un quatre et demie à Granby

Des yeux de chat.

Plus d'une centaine de chats ont été saisis.

Photo : Radio-Canada / Peter Dawson

Radio-Canada

La SPA des Cantons a eu toute une surprise lors d'une intervention conjointe avec un huissier de la Ville de Granby. Alors qu'elle croyait intervenir pour une saisie d'une quarantaine de chats, ce sont plutôt 107 félins qui se trouvaient dans le quatre pièces et demie.

Je n’avais encore jamais vu [ça] en carrière, lance Carl Girard, directeur général de la SPA des Cantons, lors d’une entrevue avec Radio-Canada Estrie.

La demande de l'huissier de la Ville de Granby concernait une intervention pour une quarantaine de chats. Quand on est entrés, ce n’était pas du tout insalubre. C’est sûr qu’il y avait des litières un peu partout, souligne-t-il.

Au fur et à mesure qu’on avançait, la quantité [de chats] augmentait [de plus en plus]. À un moment donné, on était rendus à 70 et on avait encore une chambre qu’on n’avait pas faite. Tout le monde était totalement subjugué par ça. On ne pensait pas avoir une quantité aussi grande. On a terminé avec un compte final de 107 chats, poursuit-il.

Des propriétaires coopératifs

Selon lui, les propriétaires ont été très coopératifs. D’ailleurs, les animaux n’étaient pas maltraités, indique M. Marchand. Ils se portaient bien, malgré quelques petits problèmes de santé. Ça a été beaucoup moins stressant pour les animaux, reconnaît-il.

Ça a été long. On a manqué de cages. On n’avait que 32 cages. On a dû le faire en trois voyages.

Carl Girard, directeur général de la SPA

Selon Carl Girard, il s’agit d’un cas classique du syndrome de Noé. Ce sont des gens qui sont des amoureux des animaux. Ils en prennent un premier parce qu’il fait pitié ou parce qu’il est gentil. Ils en ont ensuite un deuxième, un troisième, un quatrième. Le problème, c’est que si ces animaux ne sont pas stérilisés, ça se reproduit à une vitesse phénoménale. [...] Tu perds le contrôle assez rapidement, dit-il.

Ce ne sont pas des gens qui sont mal intentionnés. Ça part d'une bonne intention. Les chats n’étaient pas maltraités. La grande majorité d’entre eux étaient en bonne santé.

Carl Girard, directeur général de la SPA

Pour le moment, 31 chats ont été transférés vers d’autres refuges. Vingt-cinq autres devront l’être jeudi et les derniers seront transférés vendredi.

La SPA des Cantons avait déjà effectué une saisie de 30 chats la semaine dernière. Avec nos chats qu’on a actuellement, on ne pouvait pas garder une telle quantité de chats, explique M. Girard.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !