•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Tramway : l’appui populaire peut augmenter jusqu’à 65 %, selon Labeaume

Le maire Labeaume derrière un micro, une feuille blanche à la main.

Le maire de Québec, Régis Labeaume (archives)

Photo : Radio-Canada / Carl Boivin

Le maire Labeaume est convaincu que le projet de réseau structurant a le potentiel de rallier les deux tiers des résidents de Québec. Et il blâme le gouvernement Legault pour l’effritement des appuis au tramway.

La baisse d’appui au tramway est attribuable aux hésitations du gouvernement dans le dossier. C’est évident pour tout le monde, a lâché Régis Labeaume en marge d’un point de presse à l'hôtel de ville.

Selon lui, le sondage mené par Le Journal de Québec et TVA qui révèle un taux d’appui de 50 % en faveur du tramway, contre 39 % de gens qui s’y opposent, représente tout un score après des semaines médiatiques difficiles pour le projet.

Régis Labeaume derrière un micro, les deux mains appuyées sur une table.

Régis Labeaume blâme la CAQ pour la baisse des appuis du tramway (archives).

Photo : Radio-Canada / Carl Boivin

Et il n’hésite pas à montrer du doigt l’acharnement de certaines radios privées dans le dossier.

Il y a des postes de radio, peu importe le projet, qui n’ont aucune idée, aucune conscience sociale et aucun principe personnel. L’idée, c’est de faire du cash.

Une citation de :Régis Labeaume, maire de Québec

Le maire Labeaume estime qu’un appui de la Coalition avenir Québec (CAQ) aurait pour effet de propulser le projet de tramway dans les sondages.

Avec une décision gouvernementale et un mot du premier ministre, on est même capables de se rendre à 65 % éventuellement, croit-il.

À la CAQ de jouer

Régis Labeaume lance un ultime appel à la députation caquiste de la région pour mettre fin au débat sur le tracé du tramway.

Je n’ai rien dans les mains qui me dit pourquoi ils ne décident pas, a-t-il déploré, rappelant que la Ville avait fait ses devoirs et qu’elle travaille sur le projet depuis 12 ans.

Un croquis qui représente le développement du transport en commun dans le secteur de Chaudière de Québec.

Un croquis d'un développement orienté vers le transport en commun dans le secteur de Chaudière de Québec (archives).

Photo : Source : Ville de Québec

Il a de nouveau rejeté l’argument que le tramway ne profitera qu’aux résidents du centre-ville en soulignant que les deux terminus du réseau sont prévus pour Charlesbourg et pour Cap-Rouge.

Le discours ne marche pas dans la réalité, a-t-il expliqué. Il n'y a rien à comprendre.

Vers un nouveau tracé

En fin d’après-midi, une source près du dossier au gouvernement Legault a confirmé à Radio-Canada qu’un tracé de rechange serait bientôt présenté à l’administration Labeaume.

Pour l’instant, la Ville n’a pas accepté de modifier suffisamment le tracé du tramway pour permettre au gouvernement de respecter ses engagements électoraux, précise notre interlocuteur.

Le gouvernement du Québec travaille donc présentement sur une révision du tracé du tramway et sur un projet de réseau structurant qui desservirait mieux les citoyens des banlieues de Québec.

Une présentation sera faite à la Ville de Québec au cours des prochaines semaines.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !