•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

9700 orignaux et 5400 chevreuils chassés en 2020 dans l’Est-du-Québec

Un chasseur guette l'horizon, un autre semble pointer le bras vers le côté.

Des chasseurs de chevreuil sur l'île d'Anticosti

Photo : Radio-Canada / Benoit Jobin

Radio-Canada

Le ministère de la Faune a publié aujourd'hui les statistiques de chasse à l'orignal et aux cerfs de Virginie pour la saison de chasse 2020. Les tendances varient d’une région à l’autre dans l’Est-du-Québec, mais une diminution marquée est observée à l’île d’Anticosti, en grande partie en raison de la pandémie.

4570 cerfs ont été abattus en 2020 sur l’île d’Anticosti, selon des données du ministère de la Faune.

Il s'agit d'une diminution d'environ 30 % par rapport aux cinq dernières années. Le nombre de permis de chasse au cerf de Virginie sur l'île d'Anticosti a aussi diminué de 30 %.

Cette diminution peut s'expliquer par la pandémie de COVID-19. Les pourvoiries de l'île d'Anticosti ont limité leurs activités cette année. Des secteurs de chasse ont été fermés et la saison, qui s'étend du 1er août au 24 décembre, a été écourtée.

Le ministère ajoute que le nombre de cerfs récoltés par chasseur, le pourcentage de mâles adultes dans la récolte et la proportion de chasseurs ayant récolté deux cerfs sont similaires aux années précédentes.

Ailleurs sur la Côte-Nord

Dans la zone 18, dans le sud-ouest de la Côte-Nord, 948 orignaux ont été abattus en 2020. C'est une augmentation de près de 10 % comparativement à 2018, la dernière année restrictive.

Dans cette zone, les chasseurs peuvent récolter des femelles une année sur deux, ce qui n'était pas permis en 2020.

Selon le ministère, le succès de chasse dans la zone 18 a été d'un peu plus de 11 %, soit dans la moyenne des trois précédentes années restrictives.

Dans la zone 19, située au nord et à l'est de la région, 673 orignaux ont été chassés en 2020, comparativement à 706 en 2019, une diminution de 4,6 %.

Le taux de succès de chasse a été de 12 % en 2020, en légère baisse comparativement aux 5 dernières années.

Bas-Saint-Laurent : orignal en baisse, chevreuil en hausse

Le nombre d'orignaux abattus au Bas-Saint-Laurent a légèrement diminué durant la dernière saison de chasse.

Selon les statistiques publiées par le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs, un total de 2883 orignaux ont été récoltés, soit 51 bêtes de moins qu'en 2018. Dans la zone 02, les chasseurs peuvent récolter des femelles une année sur deux. Ce n'était pas permis en 2020.

Ces données incluent les animaux récoltés dans les réserves fauniques. Au Québec, plus de 20 000 orignaux ont été abattus, ce qui est comparable aux années antérieures.

Pour ce qui est du cerf de Virginie, 573 bêtes ont été abattues, soit 179 de plus qu'en 2019 pour tout le Bas-Saint-Laurent.

Augmentation des prises en Gaspésie

Le nombre d'orignaux abattus en Gaspésie a légèrement augmenté, durant la dernière saison de chasse.

Selon les statistiques publiées par le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs, un total de 5235 orignaux ont été récoltés, 200 bêtes de plus que l'année précédente.

Ces données incluent les animaux abattus dans les réserves fauniques.

Pour ce qui est du cerf de Virginie, la chasse se déroulait dans une péninsule scindée en deux zones pour la première fois, compte tenu de l'abondance d'individus dans la Baie-des-Chaleurs.

Ainsi, 107 cerfs ont été abattus du côté nord, et 227 du côté sud, pour un total de 334.

C'est une trentaine de cerfs de plus qu'en 2019 pour toute la Gaspésie.

Dans l’ensemble Québec, plus de 20 000 orignaux ont été tués, ce qui est comparable aux années antérieures.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !