•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Élections T.-N.-L. n'avait pas prévu un scénario catastrophe sans vote en personne

Les véhicules de livraison sont vus à l'usine principale de Postes Canada à Calgary, en Alberta, le samedi 9 mai 2020, au milieu d'une pandémie mondiale de COVID-19.

Des dizaines de milliers d'électeurs à Terre-Neuve-et-Labrador voteront par la poste d'ici le 5 mars.

Photo : La Presse canadienne / Jeff Mcintosh

Le directeur général des élections à Terre-Neuve-et-Labrador confirme que son agence n’avait pas prévu de scénario catastrophe sans vote en personne advenant une recrudescence du nombre de cas de COVID-19.

Le processus de vote était mis en place par la médecin hygiéniste en chef. C’est possible de tenir un vote [en personne] à tous les niveaux d’alerte. Mais nous ne pouvons rien faire si nous n’avons pas les effectifs pour organiser le scrutin, explique Bruce Chaulk, en soulignant la vague de démissions de scrutateurs qui a marqué la quatrième semaine de la campagne électorale.

C’était toujours anticipé qu’il y aurait, au final, un vote en personne.

Une citation de :Bruce Chaulk, DG des élections

M. Chaulk souligne aussi l’absence de nouveaux cas de COVID-19 à Terre-Neuve-et-Labrador durant les mois précédant les élections.

Les revirements de dernière minute et le manque de coordination entre la santé publique et Élections Terre-Neuve-et-Labrador ont fait surface au cours de la dernière semaine.

Aucun plan concret pour la traduction des bulletins

À deux jours de la date limite pour demander un bulletin de vote par la poste, M. Chaulk n’a pas de plan concret pour la traduction des bulletins des électeurs autochtones.

En entrevue avec Radio-Canada, Bruce Chaulk soutient que son agence travaille en étroite collaboration avec les gouvernements autochtones du Labrador pour traduire le site web et les trousses de vote en innu et en inuktitut.

Mais il reconnaît que la date limite de vendredi pour s’inscrire sur la liste d’électeurs approche.

Nous allons travailler avec eux pour voir ce que nous pouvons faire, affirme M. Chaulk, qui a annulé le vote en personne dans les 40 circonscriptions de Terre-Neuve-et-Labrador après la flambée des cas dans la région de Saint-Jean.

Nous sommes en pourparlers pour déterminer les mesures qu’il faut prendre, ajoute-t-il, sans préciser les mesures visées. M. Chaulk indique pourtant qu’il n’envisage pas de reporter le vote par correspondance au Labrador.

Électeurs en isolement

Bruce Chaulk indique également qu’Élections Terre-Neuve-et-Labrador n’a pas encore de plan pour les électeurs en quarantaine. Ces résidents ne peuvent pas sortir de leur domicile pour envoyer leur bulletin par la poste.

Nous travaillons avec la santé publique pour régler ces questions, affirme-t-il. Quand les gens auront demandé leur bulletin, nous allons trouver une solution.

Bruce Chaulk interviewé.

Le directeur général des élections de Terre-Neuve-et-Labrador, Bruce Chaulk

Photo : CBC

Quand connaîtra-t-on le résultat?

Bruce Chaulk indique qu’il est trop tôt pour dire quand le résultat du vote sera dévoilé. La limite pour recevoir tous les bulletins de vote au bureau d’Élections Terre-Neuve-et-Labrador est le 5 mars, mais cette date pourrait toujours être repoussée, dit-il.

C’est beaucoup trop tôt pour me prononcer là-dessus, explique-t-il. Si nous avons reçu 95 % ou 96 % des bulletins de vote, je vais commencer à les compter […] Mais si je n’ai que 50 %, le 5 mars, on va avoir une autre conversation.

Inquiétudes liées à la fiabilité du système de poste

Bruce Chaulk se veut rassurant face aux électeurs qui remettent en doute la fiabilité du système de poste. Plusieurs électeurs qui ont envoyé leur bulletin de vote par la poste début février indiquent que leur bulletin n’est toujours pas arrivé à destination.

Nous l’avons probablement reçu, même si [le système de repérage] ne le montre pas, indique M. Chaulk. Nous n’avons pas eu beaucoup d’appels concernant ce genre de problème. C’est très limité.

M. Chaulk promet que tous les électeurs qui demandent un bulletin de vote auront l’occasion de voter. Si le taux de participation de 2019 — c’est-à-dire 60,6 % — se maintient, environ 150 000 électeurs voteront par correspondance d’ici le 5 mars, la date limite pour recevoir les bulletins au bureau d’Élections Terre-Neuve-et-Labardor.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !