•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La pandémie force finalement l'annulation du Festival du film de Sept-Îles

Une enseigne de cinéma.

Il n'y aura pas de festival de film à Sept-Îles en 2021 (archives).

Photo : Radio-Canada / Marie Kirouac

Radio-Canada

Après avoir tout essayé pour offrir un événement aux cinéphiles de Sept-Îles, l'équipe de Ciné7 se voit contrainte d’annuler son festival en raison de la pandémie.

Encore en novembre, l’organisation croyait toujours pouvoir tenir une version allégée de son événement au mois de janvier. Mais les nouvelles consignes sanitaires annoncées par le gouvernement en janvier ont rendu impossible cette option, affirme la coordonnatrice du Festival, Andréanne Roy.

On y croyait sans être naïfs, parce qu'on savait que c’était risqué, mais on avait espoir que la Côte-Nord soit épargnée.

Devant la réouverture des salles de cinéma annoncées mardi, l’équipe du festival a ensuite envisagé de reporter l’événement, mais de nouvelles contraintes ont à nouveau changé les plans, affirme Andréanne Roy.

Ça devenait compliqué d’arrimer tout ça et que ça concorde avec les disponibilités des salles et les réalités de chacun. C’est de la tristesse et de la déception.

Andréanne Roy, organisatrice de Ciné-7

Andréanne Roy, coordonnatrice du Festival du film de Sept-Îles (archives)

Photo : Radio-Canada / Katy Larouche

Projections spéciales

Le cinéma de Sept-Îles prévoit rouvrir ses portes dès le 26 février, comme autorisé par le gouvernement. Andréanne Roy affirme qu’une programmation spéciale sera offerte. Une dizaine de films de répertoire d’ici et d’ailleurs seront présentés. La coordonnatrice du Festival invite les cinéphiles de la région à assister aux projections.

Elle espère que le Festival du film de Sept-Îles, en se croisant les doigts, sera de retour en 2022.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !