•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Toronto et Peel demandent à l'Ontario un report du déconfinement

Une femme emmitouflée dans son capuchon avec un masque, un foulard et une visière.

Une femme se protège du froid et de la COVID-19 à Toronto.

Photo : La Presse canadienne / Nathan Denette

Radio-Canada

Alors que le plan provincial prévoit une réouverture des commerces non essentiels dès lundi, à Toronto, son maire John Tory a appelé la province à y maintenir le confinement pendant au moins deux autres semaines.

Nous devons faire tout notre possible pour éviter une troisième vague, a déclaré M. Tory lors d'une conférence de presse, mercredi.

Le maire de Toronto suit ainsi les recommandations des médecins hygiénistes de Toronto et de Peel, qui ont tous deux demandé, dans une lettre commune adressée à leur confrère de l'Ontario, de reporter la réouverture de l'économie du 22 février au 9 mars, au moins.

Les régions de Toronto et de Peel représentent à elles seules plus de 4,3 millions d'habitants.

La médecin hygiéniste de la Ville Reine, la Dre Eileen de Villa, a donc incité le gouvernement Ford à être très, très prudent. Elle concède que le nombre de nouveaux cas de COVID-19 a été à la baisse au cours des dernières semaines, mais elle souligne que des variants plus contagieux et possiblement plus virulents se propagent actuellement dans le Grand Toronto.

La Dre Eileen de Villa en conférence de presse.

La médecin hygiéniste en chef de Toronto, la Dre Eileen de Villa.

Photo : La Presse canadienne / Chris Young

Elle ajoute en entrevue à CBC que l'effet que pourrait avoir sur la pandémie la réouverture des écoles mercredi, qui étaient fermées depuis le congé des Fêtes, est inconnu pour l'instant.

La chef de la santé publique de Toronto répète ainsi ses préoccupations au sujet de la possibilité que la province lève son ordre de rester à la maison lundi dans la Ville Reine, comme c'est déjà le cas dans toutes les autres régions de la province sauf Peel, York et North Bay.

« On devrait ralentir le pas, être beaucoup plus prudents. »

— Une citation de  La Dre Eileen de Villa, médecin hygiéniste en chef de Toronto

La Dre de Villa dit qu'elle appréhende une troisième vague et un reconfinement, si la province lève les restrictions trop rapidement. C'est ce qu'ont vécu d'autres gouvernements un peu partout dans le monde, note-t-elle.

Retarder le déconfinement de 2 semaines?

Le Dr Lawrence Loh, médecin hygiéniste de la région de Peel en banlieue de Toronto (qui doit aussi se déconfiner lundi), demande lui aussi au gouvernement Ford de prolonger l'ordre de rester à la maison d'au moins deux autres semaines pour sa région.

Il presse par ailleurs à nouveau la province de décréter des congés de maladie obligatoires pour les travailleurs, afin qu'ils restent chez eux et subissent un test de dépistage s'ils ont des symptômes.

Selon le Dr Loh, pas moins de 200 cas confirmés de COVID-19 dans la région de Peel seraient liés à des variants.

Plusieurs experts en santé publique tirent eux aussi la sonnette d'alarme au sujet du plan provincial de déconfinement. Le Dr Peter Lin, directeur médical de la compagnie LinCorp, souligne qu'avec la fin de l'ordre de rester chez soi, plus de personnes vont se déplacer, amenant potentiellement avec eux le coronavirus et ses variants et infectant d'autres individus, sans le savoir.

Toronto imposera-t-elle ses propres restrictions?

La Dre de Villa ne veut pas se mouiller pour l'instant quant à la possibilité que la Ville impose ses propres restrictions si la province lève les siennes.

Elle indique qu'elle analyse activement différentes options, tout en affirmant que ses pouvoirs sont limités.

Elle ajoute qu'elle s'efforce d'offrir le meilleur portrait « scientifique » de la situation aux autorités provinciales. Du même souffle, elle admet que ceux qui prennent les décisions doivent soupeser bien des facteurs en plus de la santé publique.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !