•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le stade olympique de Montréal servira à la vaccination de masse

Le stade olympique.

Le stade olympique

Photo : Radio-Canada / Jean-Claude Taliana

Si le centre-ville a le Palais des congrès, l'est de Montréal ne sera pas en reste pour la campagne de vaccination contre la COVID-19 qui s'annonce : le stade olympique fait partie des trois emplacements choisis, a appris Radio-Canada.

Le CIUSSS de l’Est-de-l’Île-de-Montréal finalise ses préparatifs en vue de la vaccination de masse contre la COVID-19.

Selon nos informations, trois centres de vaccination seront aménagés, dont un au stade olympique de Montréal.

Le lieu avait déjà été utilisé en 2009 lors de la campagne de vaccination contre la grippe A (H1N1).

Des ententes signées

Plus au nord, l’aréna Martin-Brodeur sera aussi mis à contribution. L'immeuble est déjà utilisé comme centre de dépistage de la COVID-19 sans rendez-vous depuis la mi-janvier.

Un troisième centre sera aménagé plus au sud, au Centre communautaire Roussin.

Radio-Canada faisait état il y a quelques semaines de l’aménagement du Palais des congrès de Montréal comme centre de vaccination.

À Laval, le CISSS régional a loué ces dernières semaines des locaux dans trois centres commerciaux afin de se préparer à vacciner la population d’ici la fin du mois.

Vers 60 % des travailleurs vaccinés

Selon les données obtenues auprès du MSSS, en date du 14 février, 180 448 travailleurs de la santé ont reçu une première dose du vaccin, soit 56 % des 325 000 travailleurs du réseau. L’objectif est d’atteindre un taux de vaccination de 75 %.

Cette progression a sans doute contribué à réduire de manière significative le nombre de travailleurs absents en raison de la COVID-19.

Ces derniers jours, on en comptait 5600, en baisse constante depuis le sommet de 8000 du 11 janvier dernier.

En entrevue récemment à l’émission Les coulisses du pouvoir, une chercheuse affiliée à l'organisme d’études lié au magazine britannique The Economist, Agathe Demarais, estimait que le processus de vaccination des Canadiens va sans doute s’étendre jusqu’au début 2022 plutôt qu’au mois de septembre 2021, comme le promet le premier ministre Justin Trudeau.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !