•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

C'est le Festival international de slam poésie en Acadie

Une grosse tête en papier mâché d'un homme à lunettes.

De grosses têtes carnavalesques feront partie du décor du festival.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Le Festival international de slam poésie en Acadie a débuté mardi, de façon virtuelle. Des slameurs de partout dans la francophonie mondiale participeront à une vingtaine d’activités au cours des prochaines semaines.

S'il est habituellement présenté à l’automne, le festival a été reporté à cet hiver pour des questions de logistiques et de financement.

Jusqu’au 28 février, des diffusions, et des directs sur YouTube à partir de Moncton et d’ailleurs dans le monde seront accessibles pour tous.

La salle communautaire de la Place de la Cathédrale sera métamorphosée en grand studio de télévision avec plusieurs mini studios.

On a de grosses têtes carnavalesques qui feront partie du décor, on aura des télévisions, des écrans témoins, des télévisions à travers lesquelles on pourra voir nos correspondants, nos slameurs à travers le monde, explique le directeur technique et agent de développement du Festival international de slam poésie en Acadie, Paul Arseneau.

Un programme complet

Tous les jours à 15 h, des ateliers de slam, d’écriture ou de présence scénique seront disponibles.

À 17 h 30 on nous propose des entretiens avec quelques artistes slameurs qui discutent de l’apport de cette forme d’art dans leur vie quotidienne et professionnelle. Le musicien Denis Surette jouera aussi en direct lors de certains événements.

C’est une rencontre avec les artistes où on essaie de mieux comprendre qui ils sont, et qu’est-ce qu’on peut découvrir de la personne dans le slam qu’il propose, explique la directrice générale et artistique du Festival international de slam poésie en Acadie, Marie-Thérèse Landry.

Un studio rempli d'accessoires diverses et une slameuse qui parle au micro.

La salle communautaire de la Place de la Cathédrale est métamorphosée en grand studio de télévision.

Photo : Radio-Canada

En plus des multiples performances en direct ou en différé, des compétitions de slams auront lieu les 24, 25 et 26 février.

Le financement utilisé normalement pour payer les billets d’avion et l’hébergement des artistes de la francophonie internationale a été versé pour la production des spectacles virtuels.

Tous les détails de l’événement sont accessibles sur la page du Conseil provincial des sociétés culturelles, ou sur la chaîne YouTube du Festival international de slam poésie en Acadie.

Avec les informations de Camille Bourdeau

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !