•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La conseillère francophone de Doug Ford démissionne

Nommée conseillère spéciale de Doug Ford en matière de francophonie en 2018, Marilissa Gosselin travaille désormais auprès de la ministre Caroline Mulroney.

Une femme debout parle dans un micro que quelqu'un lui tend.

Marilissa Gosselin avait été choisie pour conseiller le premier ministre Ford après le soulèvement des Franco-Ontariens, en 2018.

Photo : Radio-Canada

Marilissa Gosselin démissionne de son rôle de conseillère spéciale du premier ministre Ford. La Franco-Ontarienne se joint à l'équipe de la ministre Caroline Mulroney à titre de directrice des Affaires francophones.

Mme Gosselin avait été nommée en 2018 pour apaiser la colère des Franco-Ontariens après les compressions dans les services en français, annoncées par le gouvernement Ford.

Marilissa Gosselin assure qu'elle continuera d'effectuer les mêmes tâches qu'elle accomplissait en tant que conseillère spéciale du premier ministre.

Les règles de la législature font cependant en sorte qu'elle ne peut être à la fois conseillère spéciale et employée du bureau de la ministre Mulroney. Elle a dû démissionner officiellement pour accepter le poste de directrice des Affaires francophones.

Une femme devant une forêt

Marilissa Gosselin

Photo : Radio-Canada

Marilissa continue de conseiller le premier ministre et le gouvernement sur les affaires francophones. Nous ne commenterons pas davantage les embauches à l'interne, a indiqué une porte-parole du bureau de Doug Ford.

Le bureau de Doug Ford refuse de dire si le poste de conseiller spécial du premier ministre en matière de francophonie restera vacant.

Mme Gosselin est originaire de Hearst et réside dans l'Est ontarien. Elle avait été candidate progressiste-conservatrice à l’élection provinciale de 2011 dans la circonscription de Glengarry-Prescott-Russell.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !