•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Cinq jours sans obstétrique à l’hôpital de Matane

Une femme enceinte lors d'une consultation avec une sage-femme.

Rupture de services en obstétrique à l'hôpital de Matane.

Photo : iStock

Le CISSS du Bas-Saint-Laurent indique qu’il n’est pas en mesure de maintenir les services en obstétrique à l’hôpital de Matane à compter de mercredi matin jusqu’à lundi matin 22 février.

Le porte-parole du CISSS, Gilles Turmel, explique que cette rupture de service est due à un manque d’infirmières. Du côté de Matane, dit-il, il faut 12 infirmières pour offrir le service en obstétrique à plein temps, 24 heures par jour, sept jours par semaine. Actuellement, on se retrouve avec six infirmières, soit la moitié moins que ce qu’on devrait avoir.

Les femmes enceintes seront redirigées vers le centre hospitalier de Rimouski, situé à une centaine de kilomètres.

Le CISSS ajoute qu’un accouchement est aussi possible à l’hôpital de Matane en cas d’urgence. Tout est mis en place pour qu’il n’y ait pas d’incidence pour les futures mamans , assure M. Turmel.

Selon le CISSS, deux femmes de la région de Matane cumulent plus de 38 semaines de grossesse.

Plusieurs autres ruptures de services en obstétrique ont aussi eu lieu à l'été et à l'automne, notamment en raison de pénurie du personnel infirmier.

Le CISSS indique que le recrutement de personnel demeure une de ses priorités.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !