•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Neuf cas de COVID-19 s’ajoutent en Outaouais, 31 à Ottawa

Un piéton sur un trottoir d'Ottawa l'hiver.

À Ottawa, le coronavirus a infecté 31 personnes de plus et a fait une nouvelle victime (archives).

Photo : Radio-Canada / David Richard

Radio-Canada

L’Outaouais enregistre, mardi, neuf nouveaux cas de contamination à la COVID-19, portant son total à 6065 depuis le début de la crise sanitaire. À Ottawa, le coronavirus a infecté 31 personnes de plus et a fait une nouvelle victime.

Le nombre de cas actifs en Outaouais s’établit désormais à 124, alors que plus de 5700 personnes se sont remises du virus.

Aucun décès supplémentaire n’a été rapporté au cours des 24 dernières heures. Le bilan reste ainsi stable à 157.

Dans un courriel envoyé à Radio-Canada, le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de l’Outaouais indique que cinq patients sont hospitalisés.

Le Québec recense sur l’ensemble de son territoire 669 nouveaux cas de coronavirus, de même que 20 décès de plus.

Le taux de cas actifs pour 100 000 habitants est de 31 en Outaouais, qui est en zone rouge depuis le mois d’octobre dernier. En Abitibi-Témiscamingue, qui est pour sa part au palier d’alerte orange, il est plutôt de 39.

Le premier ministre François Legault a toutefois annoncé, mardi en fin de journée, que l'Outaouaissera finalement en zone orange à compter de lundi prochain. Cette nouvelle risque de satisfaire les commerçants qui étaient mécontents de rester en zone rouge pendant que, de l'autre côté de la rivière des Outaouais, Ottawa passait au orange.

Carte montrant les cas de coronavirus par pays

31 cas et un décès de plus dans la capitale

À Ottawa, le coronavirus a infecté 31 personnes de plus et a fait une nouvelle victime, selon la plus récente mise à jour de Santé publique Ottawa (SPO).

Le bilan passe ainsi à 14 038 infections et 434 décès depuis le début de la pandémie.

SPO indique que 435 personnes sont toujours atteintes du virus à l’heure actuelle.

Dix-huit hospitalisations sont rapportées à Ottawa, dont trois aux soins intensifs.

Une seule éclosion s’ajoute dans un établissement de soins de la santé.

Dans l'est ontarien, ce sont 20 nouvelles infections qui ont été enregistrées dans les trois derniers jours. Un mort s'est également ajouté depuis la dernière mise à jour du Bureau de santé de l’est de l’Ontario (BSEO).

Ainsi, ce sont 2655 cas qui sont survenus depuis le début de la pandémie et 64 décès dans cette région.

En date de mardi, les autorités font état de 117 cas actifs de COVID-19 et de 16 hospitalisations. Une personne se retrouve aux soins intensifs.

À l’échelle provinciale, les autorités de santé rapportent 904 nouvelles infections et 13 morts supplémentaires.

Du orange au jaune dans l'est ontarien?

Alors que le déconfinement se poursuit mardi en Ontario, avec la levée des restrictions et de l’ordre de rester à la maison dans 27 régions, dont Ottawa et l’est ontarien, le médecin hygiéniste du BSEO, le Dr Paul Roumeliotis a laissé entrevoir une lueur d'espoir, compte tenu des derniers chiffres de la pandémie dans sa région.

Les indicateurs de santé publique nous font même flirter avec la zone jaune, a-t-il indiqué lors de son point presse.

Mais très vite, il a rappelé à la population de demeurer vigilante en raison de la détection de variants beaucoup plus contagieux de la COVID-19 ailleurs dans la province.

Oui, si on voit les chiffres, les indications, on s’en va vers le jaune. Mais il y a deux choses. Premièrement, il faudra voir la tendance sur deux semaines pour être sûr qu’on va là. Deuxièmement, nous avons des variants. Nous en avons trois sortes en Ontario. [...] Ça se propage très vite. Nous sommes en train de travailler avec le ministère [de la Santé] pour dire que peut-être, on devrait avoir des mesures plus strictes pour changer les zones. […] Je n’ai pas hâte de sortir de [la zone] orange présentement. […] Je suis très inquiet par la présence des variants. […] C’est pour ça que je veux être très vigilant et très prudent.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !