•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Kim Boutin prend une pause « pour être plus forte » pour les Jeux olympiques

Un contenu vidéo est disponible pour cet article
La patineuse Kim Boutin, vêtue d'une combinaison rouge et noire, pose la main sur la glace lors d'un virage d'une course de patinage de vitesse sur courte piste à Salt Lake City.

Kim Boutin patine vers un record du monde au 500 mètres à Salt Lake City.

Photo : The Associated Press / Rick Bowmer

Radio-Canada

La patineuse de vitesse sur courte piste Kim Boutin ne participera pas aux Championnats du monde du 5 au 7 mars, à Dordrecht, aux Pays-Bas. La triple médaillée aux Jeux olympiques de Pyeongchang souhaite se recentrer afin d'être au sommet de sa forme aux prochains Jeux.

Les années 2019 et 2020 ont été remplies de défis pour la jeune athlète. Après avoir accumulé neuf médailles individuelles, dont sept d’or, elle avoue que ce tour de force s'est soldé par un épuisement.

Puis, en 2020, l'annulation soudaine de la majorité des événements sportifs a été un changement brutal pour elle. Cette saison, il n'y a pas vraiment eu de compétition. Moi, je carbure aux compétitions et à ces événements-là, admet-elle.

Cet arrêt imposé par la pandémie de COVID-19 l'aura finalement amenée à réfléchir à sa façon d'évoluer dans ce monde de performance.

Je pense que la pression que je me mettais, les exigences, ça a été un gros défi pour moi. Alors, je revois comment performer en étant bien.

Kim Boutin

En plus des changements liés à la crise sanitaire, la patineuse a aussi dû composer avec le départ de son entraîneur Frédéric Blackburn. Un autre coup dur.

C'est certain que j'ai connu énormément de succès avec Fred, alors c'est sûr que ça m'a affectée. Pour moi, prendre du recul, c'est juste de me repositionner, soutient l'athlète.

Elle travaille maintenant à bâtir un lien de confiance avec son nouvel entraîneur, Sébastien Cros. Avec lui, elle souhaite se préparer au fait que les attentes seront élevées à son égard aux prochains Jeux olympiques.

Ce qu'il me reste à acquérir, c'est de pratiquer ce sport-là en sachant que je suis attendue, et en trouvant un équilibre qui est sain pour moi dans ce monde de performance.

Kim Boutin

L'athlète assure qu'elle n'a pas songé à raccrocher ses patins. Son objectif olympique demeure bien en vue, même si elle n'a pas posé les pieds sur la glace jusqu'ici en 2021. Elle entend revenir à l'entraînement en avril.

La relève en vedette aux Championnats du monde

Kim Boutin se réjouit de penser que son absence aux mondiaux laissera le champ libre à une athlète canadienne prometteuse. La Trifluvienne Florence Brunelle pourrait créer la surprise, selon elle.

Florence, c'est une jeune qui déborde d'énergie, et elle est très assidue. Et ses objectifs sont très clairs. Mettons qu'elle [me] chauffe les fesses, c'est le fun à voir, conclut Kim Boutin.

L'arrivée de cette athlète de 17 ans constitue d'ailleurs une motivation supplémentaire pour revenir à l'entraînement, et de continuer à s'améliorer sur la glace, en vue des prochains Jeux olympiques.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !