•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

« Sauvez les restos M. Legault! » : les restaurateurs exigent un plan immédiat

Des chaises vides autour de tables d'une salle à manger de restaurant.

Des chaises vides autour de tables d'une salle à manger de restaurant.

Photo : Radio-Canada / Jonathan Dupaul

À quelques heures d'une conférence de presse sur la semaine de relâche, les restaurateurs du Québec unissent leurs voix dans la campagne « Sauvez les restos M. Legault! ».

Avec ce coup d'éclat qui se traduit par l'envoi de centaines de cartes postales au premier ministre, les restaurateurs du Québec exigent la mise en place immédiate d'un plan gouvernemental de réouverture des salles à manger dans toutes les régions de la province, même celles en zone rouge.

L'objectif est d'ouvrir un dialogue avec les députés de l'Assemblée nationale et la campagne ne vise pas la confrontation avec le gouvernement, précise l'Association restauration Québec (ARQ), instigatrice du mouvement.

Comprenons-nous bien, ce n'est pas une confrontation que l'on recherche. On ne s'oppose pas aux mesures qui visent à endiguer la pandémie, mais on ne peut pas laisser les salles à manger fermées indéfiniment. C'est le message qu'on veut envoyer au gouvernement aujourd'hui

Une citation de :François Meunier, vice-président aux affaires publiques et gouvernementales, ARQ

Plan structuré

L'ARQ demande l'élaboration d'un plan structuré pour la réouverture des restaurants partout dans la province.

Sans horizon pour une ouverture, il est difficile pour les restaurateurs de rembaucher leur personnel, de planifier leur main-d'oeuvre et leur approvisionnement, explique l'ARQ.

L’objectif est de permettre aux acteurs de l’industrie d’anticiper la reprise de leurs activités en leur offrant un cadre prévisible, structuré et mesuré.

Une citation de :François Meunier, vice-président aux affaires publiques et gouvernementales, ARQ

Ce plan devra prévoir pour les restauratrices et restaurateurs l’accès à de l’aide directe, que leur établissement soit ouvert ou non, ou qu’ils souhaitent rouvrir prochainement ou non, précise l’Association restauration Québec.

Capture d'écran lors d'une entrevue FaceTime.

François Meunier, vice-président aux affaires publiques et gouvernementales de l’Association restauration Québec demande au gouvernement de donner l'aide promise aux entreprises.

Photo : Radio-Canada

Des pertes de 5 milliards en 7 mois

L'ARQ estime les pertes financières des restaurateurs du Québec à 5 milliards de dollars au cours des 7 derniers mois.

François Legault, en conférence de presse.

Le premier ministre du Québec, François Legault, recevra vraisemblablement des centaines de cartes postales.

Photo : La Presse canadienne / Jacques Boissinot

Pour les instigateurs du mouvement, la survie de plusieurs restaurants du Québec dépend d'une réouverture des salles à manger dans les plus brefs délais. Mais la population en général a aussi besoin d'un espace contrôlé pour une question de santé mentale. Les gens doivent socialiser, justifient les restaurateurs.

Les gestionnaires et le personnel des restaurants de partout au Québec sont prêts à relever le défi d’assurer un environnement sécuritaire auprès de la clientèle comme le font présentement ceux des restaurants situés en zone orange.

L'ouverture de restaurants en zone orange témoigne de la discipline et de la capacité d'adaptation des restaurateurs, selon M. Meunier.

La COVID se propage-t-elle au resto?

L'ARQ rappelle que le directeur national de santé publique, le Dr Horacio Arruda, a lui-même déclaré à l’Assemblée nationale en décembre dernier que les salles à manger ont été fermées afin d’assurer la cohérence du message gouvernemental par rapport à l’interdiction de rassemblements privés, et non pas parce qu’il a été démontré que les établissements sont des lieux d’éclosion de la COVID-19.

Horacio Arruda témoigne en commission parlementaire.

Le directeur national de santé publique, Horacio Arruda, témoigne en commission parlementaire en décembre dernier.

Photo : La Presse canadienne / Jacques Boissinot

Cartes postales et pétition

L’ARQ invite tous les gestionnaires de la restauration du Québec, leurs employés et leurs fournisseurs à appuyer la campagne en envoyant une carte postale (Nouvelle fenêtre) au premier ministre François Legault ou en signant directement une pétition (Nouvelle fenêtre) intitulée Sauvez les restos M. Legault!

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !