•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Harold LeBel choisit un procès devant jury

Gros plan de Harold LeBel avec, en arrière-plan, des drapeaux du Québec.

Le député Harold LeBel a été accusé d'agression sexuelle le 15 décembre dernier (archives).

Photo : Radio-Canada / Sylvain Roy Roussel

Le député Harold LeBel, accusé d’agression sexuelle, a opté pour un procès devant juge et jury mardi matin au palais de justice de Rimouski.

Une avocate le représentant a fait part de son choix lors d’une comparution par visioconférence.

Les faits reprochés au député de Rimouski se seraient produits en 2017. La présumée victime est une élue dont l'identité est protégée par une ordonnance de non-publication.

En janvier dernier, l'avocat de l’homme de 58 ans, Me Maxime Roy, a indiqué que son client avait l'intention de plaider non coupable au moment opportun.

Harold LeBel a été exclu du caucus du Parti québécois dès son arrestation, le 15 décembre dernier à Rimouski.

Il continue toutefois de siéger comme indépendant et a assuré qu’il continuerait d’assumer ses fonctions dans sa circonscription.

Le député sera de retour en cour le 6 avril prochain. Selon l'avocat de la défense, c'est à ce moment que la date de son procès devrait être fixée.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.