•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des réactions mitigées au projet de stationnement multiétages à l'Hôpital de Sept-Îles

Hôtel de ville de Sept-Îles en été

La municipalité aurait souhaité vendre le terrain de l'Hôtel de ville au CISSS de la Côte-Nord (archives).

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Le projet de construction d'un stationnement multiétage à l'Hôpital de Sept-Îles suscite des réactions mitigées. Même si la plupart des citoyens interrogés reconnaissent que les besoins en stationnement autour de l’hôpital sont déjà criants, plusieurs résidents craignent une augmentation du coût du billet de stationnement.

Le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de la Côte-Nord a confirmé la construction d’un stationnement multiétage de 200 places dans le cadre de son projet d’agrandissement de l'hôpital de Sept-Îles.

Ils vont nous dire qu’il va falloir qu’on paye pour, c’est une infrastructure, lance un citoyen interrogé à ce sujet lundi. Donc quelqu’un va devoir payer pour ça, et ça sera probablement le contribuable, ajoute-t-il.

Les citoyens interrogés s'inquiètent également que la construction d'une structure à étage ne s'harmonise pas avec les bâtiments.

« Ce n’est pas grand ici là, faire deux étages de stationnement ça va faire pitié là, ça va faire embouteillé.  »

— Une citation de  Citoyen de la Ville de Sept-Îles interrogé lundi

Certains soutiennent que davantage de places à l'hôpital sont nécessaires.

Là avec la pandémie, c’est un petit peu moins pire, parce que les gens viennent moins, observe un résident de Sept-Îles. Mais quand ça va recommencer, ça va faire du bien si on a des stationnements de plus.

La municipalité surprise

C'est un revirement de situation qui surprend également la municipalité, qui souhaitait démolir son hôtel de ville, qui est adjacent à l'Hôpital de Sept-Îles et vendre le terrain au CISSS de la Côte-Nord pour en faire son stationnement.

« D’après moi, ils ont voulu sortir de la tourmente patrimoniale tout simplement.  »

— Une citation de  Réjean Porlier, maire de Sept-Îles

Une proposition pour classer l’hôtel de ville de Sept-Îles comme étant un bâtiment patrimonial est en cours d’analyse au ministère de la Culture et des Communications du Québec.

Le maire de Sept-Îles dans son bureau.

Réjean Porlier garde espoir que le CISSS de la Côte-Nord pourrait acheter une partie du terrain de l'Hôtel de Ville.

Photo : Radio-Canada / Daniel Fontaine

Selon le maire de Sept-Îles, Réjean Porlier, c’est cette analyse en cours qui a motivé le CISSS de la Côte-Nord à choisir l’option de la construction d’un stationnement à étage plutôt que d’acquérir le terrain de l’Hôtel de ville.

D’après moi ils veulent rassurer le projet tout simplement et dire: "regardez, on y va pour l’option maximum" », parce que ça va être passablement plus dispendieux, indique Réjean Porlier.

Toutefois, le maire de Sept-Îles croit que les besoins en espace pour l'hôpital de Sept-Îles vont rester, malgré la construction d'un tel stationnement. Il espère pouvoir tout de même vendre une partie du terrain au CISSS.

Coûts encore inconnus

Le CISSS de la Côte-Nord n'est pas en mesure de chiffrer les coûts liés à la construction d'un stationnement multiétages sur le terrain de l'hôpital de Sept-Îles.

Cela dit, il justifie ce choix par le fait que le projet doit aller de l'avant rapidement.

L'échéancier pour la construction du stationnement n'a pas non plus été établi par la santé publique.

Avec les informations de Félix Lebel

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !