•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des micropuces sur toutes les poubelles de Québec d'ici 2024

90cd71548d2b40cbb2e010a08eff3733

Transpondeurs sur des bancs a ordures dans le quartier St Roch, utilises dans le cadre du projet pilote

Photo : Radio-Canada / Camille Carpentier

Tous les poubelles et contenants de recyclage de Québec seront bientôt équipés de puces électroniques qui permettront, selon la Ville, d'assurer un meilleur service de collecte.

Stéphan Bugay, directeur de la gestion des matières résiduelles à la Ville de Québec, a annoncé lundi que ces puces électroniques seront installées d'ici 2024.

Tous les contenants d'ordures et de recyclage de la Ville seront équipés de transpondeurs qui vont permettre de savoir si les poubelles ont été vidées, explique M. Bugay.

Un projet pilote qui a mené à l'installation de 10 000 puces électroniques en 2020 a été concluant, selon la Ville.

La Ville veut ainsi éviter d'autres problèmes de collecte comme ceux qu'ont connus les citoyens de l'arrondissement de Beauport ces dernières années.

Mise en service par quartier :

  • Beauport : 31 décembre 2021
  • La Cité-Limoilou : 30 septembre 2022
  • Sainte-Foy–Sillery-Cap-Rouge : 28 février 2023
  • Des Rivières et Haute-Saint-Charles : 30 septembre 2023
  • Charlesbourg : 28 février 2024

Les dispositifs ne permettront que de savoir que si les ordures ont été ramassées. Il n'y a donc pas d'enjeu associé au droit à la vie privée, assure la Ville.

Ces puces et leur installation coûteront environ deux millions de dollars à la Ville, soit moins de 2 % des coûts de la collecte d'ordure pour 10 ans.

Un appel d'offres sera bientôt lancé pour l'installation des puces sur les bacs résidentiels.

Réactions

L'opposition à l'Hôtel de Ville espère que l'investissement n'aura pas de répercussions sur le portefeuille des citoyens.

Si c'est pour bonifier le service aux citoyens, on est d'accord avec ça. Par contre, si c'est pour taxer davantage, là j'ai un problème avec ça et on ne sera pas d'accord, estime Jean-François Gosselin, chef de Québec 21.

Le chef de Démocratie Québec, Jean Rousseau, se demande si la Ville ne devrait pas prioriser d'autres enjeux, comme le recyclage dans les immeubles résidentiels.

Le multilogement à Québec, c'est près de 40 % de ces édifices à plus de six résidences où on n'a pas de collecte des matières recyclables. Alors, sans collecte des matières recyclables, la petite puce, pas très utile.

Avec les informations de Camille Carpentier

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !