•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Pas de hockey à l'intérieur à Nipissing Ouest cet hiver

Une jeune joueuse de hockey célèbre après avoir marqué un but.

Dans le Nord de l'Ontario, seul le territoire du Bureau de santé de North Bay-Parry Sound demeure sous le signe du confinement jusqu'au 22 février.

Photo : Facebook/Little Native Hockey League -LNHL

Tous ne pourront pas jouer au hockey dans le Nord de l’Ontario cet hiver. Alors que le confinement se termine mardi pour la grande majorité des régions du Nord de l’Ontario, Nipissing Ouest, encore sous l’ordre de rester à la maison jusqu’au 22 février, n’ouvrira pas ses arénas cet hiver.

Je comprends, mais je suis déçu pour nos enfants qui n’ont rien à faire en ce moment , dit Chris Mcleod. Le père de famille et président de l’Association de hockey mineur de Nipissing Ouest espérait pouvoir reprendre la saison après deux mois d'arrêt.

La décision de fermer les arénas si le confinement se prolongeait au-delà du 10 février a été prise par le conseil municipal au début du mois. Celui-ci cite les coûts d'entretien, qui s'élèvent à 4000 $ par semaine sans compter le salaire des employés, ainsi que l’incertitude entourant les restrictions.

Le conseil a agi de bonne foi d'essayer de prolonger autant qu'on pouvait. Mais cette prolongation avait un coût pour les contribuables. On a soutenu deux arénas non utilisés pour une période d’un mois , affirme Joanne Savage, maire de Nipissing Ouest.

La fin du confinement, d'abord prévu pour le 16 février à Nipissing Ouest, a récemment été repoussée au 22 février. Seule la ville de Toronto, ainsi que les régions de Peel et de York, demeurent confinées jusqu'à cette date.

Épuisement

La maire Joanne Savage l’avoue : les restrictions commencent à peser lourd sur la communauté. Elle remarque notamment que le Bureau de santé de North Bay-Parry Sound a ordonné la fermeture des patinoires extérieures durant le confinement, alors que celles de Toronto peuvent demeurer ouvertes.

En tant que maire, je me dis qu’on doit prendre toutes les mesures possibles pour protéger les gens. Mais il faut qu’il y ait un équilibre aussi pour la santé mentale, pour le bien-être de la population

Une citation de :Joanne Savage, maire de Nipissing Ouest
Joanne Savage sollicite un quatrième mandat à la mairie de Nipissing Ouest.

Joanne Savage est à son cinquième mandat à titre de maire de Nipissing Ouest.

Photo : Radio-Canada / Mathieu Grégoire

Chris McLeod abonde dans le même sens : sans aréna pour le restant de l'hiver, il espère que les jeunes hockeyeurs pourront bientôt jouer à l’extérieur.

Sudbury et Cochrane rouvrent leurs arénas

À une heure de route à l’Ouest, le bureau de santé Sudbury et districts entrera en zone orange mardi, ce qui permettra la reprise du hockey. La Ville du Grand Sudbury ouvrira ainsi la majorité de ses arénas à nouveau, à l’exception de ceux qui serviront de clinique de vaccination.

Deux patineurs sur le Lac Ramsey.

Contrairement à Nipissing Ouest, le patinage à l'extérieur est permis à Sudbury.

Photo : Radio-Canada / Yvon Theriault

Plus au Nord, la municipalité de Cochrane se prépare également à relancer la saison de hockey. Elle avait retiré la glace de ses arénas afin d'économiser les frais d'entretien durant le confinement.

Je crois que la communauté est en faveur de la réouverture de nos arénas, et nous voulons que nos infrastructures soient utilisées. C’est plutôt déprimant de les voir vides , explique Jason Boyer, directeur des services communautaires de la ville de Cochrane.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !