•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Deux fois plus d’expositions toxiques liées aux mélanges avec de l’eau de Javel

Des produits nettoyants sont alignés sur une table.

Selon Santé Canada, les empoisonnements liés aux produits de nettoyage ont fait un bond cette année par rapport à l'année dernière. (archives)

Photo : Radio-Canada / Leo Brown/CBC

Radio-Canada

Les centres antipoison du Canada ont reçu deux fois plus d’appels aux mois d’octobre et de novembre 2020 pour des expositions toxiques à la chloramine comparativement aux mêmes mois en 2019. Ce gaz toxique est formé lorsqu’on mélange un javellisant avec d’autres produits nettoyants, selon Santé Canada.

Santé Canada rappelle que les allégations selon lesquelles mélanger le javellisant avec un autre produit nettoyant lui permet de prévenir plus efficacement la COVID-19 sont fausses et trompeuses. En fait, ce mélange peut provoquer des étourdissements et même être mortel, toujours selon l’organisme fédéral.

Le nombred’empoisonnements liés aux produits nettoyants est en hausse depuis le début de la pandémie. L’eau de Javel ne devrait jamais être mélangée avec d’autres produits, même pas du vinaigre, toujours selon le communiqué de Santé Canada.

Année Mois Expositions à la chloramine
2019 Octobre 8-11
2019 Novembre 6-9
2020 Octobre 23-29
2020 Novembre 30-33
Source : Santé Canada et Agence de la santé publique du Canada
À des fins de protection de la vie privée, les centres antipoison individuels ayant moins de cinq expositions ont signalé des intervalles plutôt que le nombre exact d’expositions.

Par courriel, le porte-parole Geoffroy Legault-Thivierge précise que plusieurs raisons pourraient expliquer l’augmentation observée.

L’augmentation du nombre de rapports peut être due à divers facteurs, notamment :

  • une augmentation du temps passé à la maison pour plusieurs personnes, y compris des enfants;

  • un volume accru de produits de nettoyage disponibles dans les ménages en raison de l’augmentation des achats à titre de mesure de prévention;

  • une plus grande disponibilité des produits de nettoyage en raison de l’augmentation des pratiques de nettoyage et de désinfection à la maison et ailleurs.

  • Source : Geoffroy Legault-Thivierge, porte-parole de Santé Canada et de l'Agence de la santé publique du Canada

Avec des informations de Yannick Jacques

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !