•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Groupe Coderr se lance dans le recyclage pour les masques de procédure

Plan rapproché d’une boîte de carton sur laquelle est inscrit le mot « RECYCLEZ »  en lettres majuscules vertes. Un masque obstrue partiellement la chute de la boîte.

Le Groupe Coderr recyclera les masques de procédure dès la semaine prochaine.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Le Groupe Coderr se lancera dès la semaine prochaine dans la récupération de masques de procédure. L'entreprise régionale d'économie sociale s'est associée avec le programme Go Zéro qui a développé une technique pour revaloriser les masques jusqu'ici jetés à la poubelle.

Le Collège d’Alma sera le premier client du Groupe Coderr. On calcule qu'à peu près 2000 masques sont jetés ici par semaine, il fallait trouver une façon de les récupérer [...]. On sait que ça va faire travailler des gens ici dans une entreprise d'insertion sociale, a énoncé le conseiller en communication au Collège d’Alma, Frédéric Tremblay.

D’après son site Internet, le Groupe Coderr a pour objectif de valoriser les gens, en innovant dans le monde de la récupération. Il a aussi dans sa mission l’insertion sociale de personnes éloignées du marché du travail.

Coderr possède déjà des camions qui sont sur la route pour faire la collecte de vêtements. L'entreprise dispose aussi d'une usine nouvellement construite au coût de 6,1 millions de dollars et de plateaux de travail adaptés. Pour les masques spécifiquement, Coderr a investi moins de 5000 $ en équipements supplémentaires. L’argent a servi à acheter des lampes UV et des machines pour couper les masques.

Un camion du Groupe CODERR

Coderr possède déjà des camions qui sont sur la route pour faire la collecte de vêtements.

Photo : Radio-Canada / Laurie Gobeil

Après une quarantaine de sept jours, les composantes du masques seront séparées. On va manuellement les mettre sur une courroie et on va passer environ 10 secondes avec la courroie dans une lampe UV pour qu'ils n'aient plus de bactéries quelconque, explique le directeur des opérations de valorisation, Joël Tremblay. Selon lui, l’attache nasale en aluminium pourra être récupérée par les réseaux de recyclage déjà existants.

Concernant la partie bleue, en polypropylène, celle-ci sera acheminée vers une entreprise tierce. Dès qu'on a un camion qui est bien bien plein, ça prend le chemin de Exxel Polymers, une entreprise à Bromont, c'est un recycleur de plastique. Avec eux, on a développé une formule magique pour transformer ces masques-là en billes de plastique qui sont réutilisables pour des manufacturiers québécois, détaille Éric Éthier, président de l'entreprise MedSup, qui a mis sur pied le programme Go Zéro.

Pour les élastiques, il faut encore réfléchir à une solution pour les valoriser.

D’après le reportage de Claude Bouchard

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !