•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une gynécologue met en garde les femmes contre la gamme pour adolescentes de Vagisil

La Dre Jen Gunter debout, souriante.

La Dre Jen Gunter juge que les produits destinés aux adolescentes comme OMV! de Vagisil s'attaquent aux jeunes qui ressentent déjà une immense pression pour être parfaits (archives).

Photo : Radio-Canada / Turgut Yeter/CBC

Radio-Canada

La gynécologue originaire de Winnipeg Jen Gunter dénonce la gamme de produits d’hygiène féminine pour les jeunes, OMV!, de la marque Vagisil.

La docteure Gunter affirme que la gamme vise les adolescentes impressionnables en sous-entendant que l’odeur de leur vagin est anormale.

Jen Gunter, auteure de La Bible du Vagin, dénonce le marketing autour de ces produits qui envoie le message aux jeunes que leur corps n'est pas assez bien tel qu'il est. La marque affirme par exemple que ces produits peuvent donner un coup d’éclat au vagin et promet aux jeunes que la peur d’avoir leurs règles et les démangeaisons du bikini ne [les] gêneront pas. Selon la Dre Gunter, les démangeaisons et les odeurs sont normales et ces produits sont donc inutiles, voire dangereux.

L'industrie de l'hygiène féminine avec leurs vaporisateurs, lingettes, etc., dit aux femmes et aux personnes ayant un vagin qu'elles sont intrinsèquement sales. Et ce n'est pas le cas soutient la gynécologue en entrevue à CBC.

La docteure qui vit maintenant en Californie critique les entreprises qui, selon elle, se servent des insécurités des gens à propos de leur vagin ou même les amplifient pour vendre, comme le site web de Gwyneth Paltrow, Goop.

Jen Gunter rappelle que la recherche a prouvé que le vagin est autonettoyant et n'a pas besoin d'être lavé avec des produits comme ceux de Vagisil. Nous ne nous serrons pas la main, nous ne mangeons pas et nous ne coupons pas de poulet cru avec nos vulves, a écrit Gunter dans La Bible du Vagin.

Un produit qui répond à une demande?

Dans un courriel, un porte-parole de Vagisil déclare qu'OMV! a été créé après consultation des mères et de leurs adolescentes afin de connaître leurs préoccupations.

Sur les réseaux sociaux, la société soutient que les produits ont vu le jour parce que les jeunes femmes sont des athlètes et sont actives à bien des égards. Le porte-parole précise que plusieurs d'entre elles ont confié à Vagisil qu'elles transpiraient, s'inquiétaient de leur hygiène et des odeurs pendant les règles, et voulaient leurs propres produits nettoyants, avec des parfums qu'elles pourraient apprécier (en anglais ci-dessous).

De son côté, la gynécologue explique que les vulves ne sont pas censées sentir la roseraie ou un mélange vanille-clémentine, comme proposé dans la gamme de produits OMV!.

Pourquoi pensent-ils que les femmes ont besoin d'avoir des vulves qui sentent la pêche?

Une citation de :Dre Jen Gunter, gynécologue

Le porte-parole de l’entreprise dit respecter le fait que les produits Vagisil ne conviennent pas à tout le monde. Il ajoute : Notre engagement a toujours été de fournir des produits sûrs et efficaces à ceux qui nous confient leurs besoins en matière de soins personnels .

Mais pour la Dre Gunter, si la demande pour ce genre de produit existe, c’est d’abord parce que les adolescentes se construisent dans un système où la misogynie est endémique et le patriarcat omniprésent.

Leur offrir un produit qui renforce ce récit est juste néfaste. Alors honte à eux.

Une citation de :Dre Jen Gunter, gynécologue

Avec les informations de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !