•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Augmentation de près de 50 % des appels aux secouristes en Colombie-Britannique

Une personne fait du ski de randonnée dans une montagne enneigée de la Colombie-Britannique.

Les équipes ont répondu à 288 appels de secours depuis le début de l'hiver.

Photo : Radio-Canada / Robson Fletcher

Radio-Canada

Les équipes de recherche et de sauvetage de la Colombie-Britannique ont répondu à 288 appels d’urgence aux mois de décembre et janvier, une augmentation de 48 % par rapport à l’année dernière.

L’année 2020, avec ses températures clémentes et la pandémie de COVID-19, a été la plus occupée de l’histoire de la province pour les secouristes, affirme le chef de l'équipe de sauvetage South Columbia, Mike Hudson.

La pandémie pèse lourd, dit-il, et les gens ressentent le besoin de sortir en nature.

Les appels d’urgence ont été variés. Sur une note positive, Mike Hudson remarque que les gens semblent être plus conscients des risques et mieux préparés que par le passé.

Une équipe de recherche et de sauvetage entoure un hélicoptère posé sur une montagne enneigée en C.-B.

Les équipes de recherche et de sauvetage se préparent maintenant pour la fin de l'hiver.

Photo : Radio-Canada / Dan Burritt

Secouristes recherchés

L'augmentation du nombre d'interventions de recherche et de sauvetage crée de la demande pour de nouveaux bénévoles dans toute la province.

Nous recrutons en ce moment, donc si quelqu'un souhaite se joindre à une équipe de recherche et de sauvetage, consultez votre équipe locale, encourage Mike Hudson.

Quelque 2500 secouristes non rémunérés font partie de 79 groupes de recherche et de sauvetage en Colombie-Britannique.

Ces équipes se préparent maintenant pour la fin de l'hiver et le début de la saison des avalanches du printemps, dit Mike Hudson.

Avec les informations de Tom Popyk

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !