•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le directeur du Musée royal de la Colombie-Britannique quitte ses fonctions

Photo de l'entrée du musée royal de la Colombie-Britannique à Victoria.

Une enquête concernant des allégations de racisme a été déclenchée au Musée royal de la Colombie-Britannique à Victoria.

Photo : Courtoisie Royal BC Museum

Radio-Canada

Le directeur du Musée royal de la Colombie-Britannique à Victoria, Jack Lohman, quittera ses fonctions le 12 février, indique un communiqué du Musée. Cette annonce survient dans la foulée d'allégations de racisme au sein de l’établissement qui font l'objet d'une enquête.

Selon le communiqué, la décision a été prise conjointement par Jack Lohman et le conseil d’administration du musée alors que l’organisation fait face à des problèmes internes. Le départ du directeur, en poste depuis 2012, est considéré comme étant dans l'intérêt du Musée.

En attendant l’embauche d’un nouveau directeur, le président du conseil d’administration, Daniel Muzyka, assurera l'intérim.

Jack Lohman.

Jack Lohman, directeur du Musée royal de la Colombie-Britannique depuis 2012, quittera ses fonctions le 12 février.

Photo : La Presse canadienne

À la fin du mois de janvier, Daniel Muzyka a indiqué que le conseil d’administration attendait les résultats d’une enquête indépendante concernant des allégations de racisme parmi les employés du Musée.

L’enquête a été déclenchée après le départ de la responsable du département des Premières Nations et du programme de rapatriement, Lucy Bell. Celle-ci a alors affirmé qu’il y avait de la discrimination, de l’intimidation et du privilège blanc au Musée.

Après son départ, plusieurs collègues ont signé une lettre afin de presser l’administration du Musée d’effectuer certains changements au sein de l’établissement.

Mardi, le conservateur de la collection autochtone a également annoncé son départ sur Twitter en accusant le Musée d’être un bastion du suprémacisme blanc et affirmant que, depuis le départ de Lucy Bell, la situation s’est détériorée.

Le Musée royal a fait preuve de discrimination, de privilège blanc, d’intimidation et de micro-agression. Telle a été mon expérience en tant que membre du personnel autochtone, écrit Troy Sebastian en se disant heureux de quitter cet endroit, qu'il juge mauvais.

En conférence de presse mercredi, le premier ministre, John Horgan, s’est dit très inquiet depuis que ces allégations de racisme au Musée royal de la Colombie-Britannique ont fait surface.

Il indique que la ministre du Tourisme, des Arts et de la Culture, Melanie Mark, travaille en collaboration avec l’Agence de service public de la province afin de s’assurer qu’un suivi est fait en lien avec ces allégations.

Nous travaillons aussi sur une loi, une loi antiracisme non seulement envers les Autochtones, mais envers tous, que nous espérons pouvoir présenter cette année, poursuit John Horgan.

Le communiqué du Musée concernant le départ de Jack Lohman ne mentionne ni ne confirme aucune allégation de racisme et n’indique pas non plus si l’enquête indépendante est terminée ou quels en sont les résultats.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !