•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Nouvel album de Raine Hamilton : retrouver la connexion avec le public

Une musicienne avec les yeux fermés chante en jouant le violon.

La musicienne Raine Hamilton a écrit un album sur la sagesse, le courage et la sensation de connexion que lui inspirent les montagnes (archives).

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Raine Hamilton a dévoilé la chanson Brave Land tirée de son nouvel album éponyme. L’album aux sonorités « upbeat » contiendra 11 titres joués par un trio à cordes, qui seront dévoilés au rythme d’un par mois.

La Manitobaine, qui se définit comme une fille des prairies, a rencontré les montagnes lors de ses précédentes tournées. Elle a décidé d’en faire la thématique de son nouvel album. J’ai grandi au Manitoba sur les terrains plats et ça m’a enseigné la vulnérabilité, confie-t-elle dans l'émission L'Actuel. Les montagnes, elles, m’enseignent la connexion et le courage d’atteindre le ciel.

Ce qui compte pour Raine Hamilton dans la musique, c’est la rencontre et la connexion avec le public. Pour la chanteuse, force est de constater qu’en temps de pandémie, ce lien a tendance à se perdre. Pour contrer le phénomène, elle a prévu de lancer son album d’une nouvelle façon.

Il y aura des vidéos qui seront mises en ligne, des spectacles en direct sur internet, des collaborations avec d’autres artistes, etc. Mais il y a aussi des plans un peu plus secrets.

Raine Hamilton, chanteuse

Mais la chanteuse et ses deux musiciens, Quintin Bart à la contrebasse et Natanielle Felicitas au violoncelle, ont poussé l’expérience encore un peu plus en écrivant une chanson qui peut se jouer sur Zoom. C’est impossible pour les musiciens de jouer de façon synchronisée, explique-t-elle. Il y a toujours un décalage. Alors on s’est servi de ça comme d’un outil d’art, et on a créé une composition qui est belle même quand les musiciens ne jouent pas de façon coordonnée. Ça créer une atmosphère.

L'accessibilité de l’art

Les chansons du nouvel album de Raine Hamilton ne seront pas seulement accessibles pour le public à distance, elles seront aussi traduites en langage des signes sur chacune des vidéos.

Raine Hamilton entourée de ses deux musiciens et d'une équipe de trois interprète sur la scène du West End Cultural Centre

L'auteure-compositrice-interprète Raine Hamilton travaille avec une équipe d'interprètes de la langue des signes américaine lors de ses concerts (archives).

Photo : Radio-Canada

Il y a quelques années, des membres de la communauté sourde et malentendante l’ont approchée pour exprimer leur désir d’avoir une plus grande accessibilité à l’art. Raine Hamilton a tout de suite voulu y répondre et a appris auprès d’eux comment elle pouvait contribuer.

L’art c’est puissant et important, c’est une expérience essentielle de l’humanité. Je veux créer et contribuer à un monde où tout le monde a accès à cette expérience.

Raine Hamilton, chanteuse

La seconde chanson de l’album s’intitule Believer et sera dévoilée le 19 février.

Avec les informations de l'émission L'Actuel

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !