•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Pfizer mieux placée que Moderna pour remplir ses obligations contractuelles

Une boîte de 10 fioles contenant chacune 10 doses de vaccin, dans un réfrigérateur.

Une boîte du vaccin de Moderna dans un réfrigérateur de la superclinique de vaccination qui a ouvert ses portes à Thompson, au Manitoba, le 1er février 2021.

Photo : Radio-Canada / Tyson Koschik

Le Canada recevra 30 % moins de doses du vaccin contre la COVID-19 de Moderna lors de la dernière semaine de février, a annoncé jeudi le major-général Dany Fortin, responsable de la logistique de distribution de vaccins pour le gouvernement fédéral, alors que Pfizer semble avoir un rythme de livraison plus conforme aux attentes.

Le major-général Fortin avait prévenu que la livraison de 249 000 doses de Moderna annoncée à la fin janvier serait réduite, mais sans pouvoir donner plus de précisions. Ce seront finalement 168 000 doses qui seront livrées à la fin février.

Une fois cette commande reçue, le Canada aura obtenu près de 700 000 doses du vaccin de Moderna, de sorte que la pharmaceutique devra livrer un peu plus de 1,3 million de doses le mois prochain pour remplir son obligation contractuelle d’en livrer 2 millions d’ici la fin mars.

Moderna livre actuellement des doses de son vaccin toutes les trois semaines, mais la compagnie devrait accélérer la fréquence des livraisons sous peu et prévoit une croissance significative de sa production, a assuré le major-général Fortin.

Si Moderna devait effectuer deux livraisons en mars, elle devrait en livrer plus de 650 000 doses à chaque fois pour remplir ses engagements. Or, depuis la fin du mois de décembre, elle n’en a jamais livré plus de 200 000 d’un seul coup.

Le manufacturier nous assure qu’il atteindra sa cible, a néanmoins réitéré le major-général Fortin. Nous n’avons pas de raison de douter, a-t-il ajouté, mais sans vouloir garantir pour autant qu’il n’y aura pas d’autres perturbations.

Pfizer en meilleure posture

Les plus récents chiffres donnés par le major-général Fortin concernant le seul autre vaccin contre la COVID-19 approuvé jusqu’ici par Santé Canada, soit celui de Pfizer-BioNTech, s’avèrent plus rassurants.

Le Canada doit recevoir 4 millions de doses de ce vaccin d’ici la fin du mois de mars.

Il en a reçu plus de 920 000 jusqu’ici, et environ 875 000 autres doivent être livrés d’ici la fin février, selon ce qu’a révélé mardi le major-général Fortin.

Or, selon le haut gradé de l’armée, le Canada s’attend maintenant à recevoir 444 000 doses du vaccin de Pfizer-BioNTech lors des deux premières semaines du mois de mars, puis des quantités similaires pour les autres semaines du mois.

Comme le mois de mars compte cinq semaines du point de vue de la distribution, le Canada pourrait donc recevoir un peu plus 2 millions de doses du précieux liquide en mars. Pfizer remplirait ainsi plus ou moins son engagement contractuel.

Les chiffres des livraisons à venir tiennent compte du fait que Santé Canada considère maintenant officiellement que les fioles du vaccin de Pfizer-BioNtech contiennent six doses et non cinq, comme c’était le cas jusqu’ici.

Pour parvenir à extraire six doses, les vaccinateurs doivent utiliser des seringues à faible volume mort, conçues pour limiter la quantité de liquide qui demeure dans le tube après l'administration du vaccin.

Selon le major-général Fortin, toutes les provinces ont déjà reçu suffisamment de ces seringues pour répondre aux besoins de vaccination pour plusieurs semaines, et d’autres seront livrées prochainement.

Selon Arianne Reza, sous-ministre adjointe au ministère fédéral de l’Approvisionnement, le Canada a commandé un total de 72 millions de seringues à faible volume mort, qui doivent être livrées d’ici la fin de l’été.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !