•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Chronique

Réinventer les vacances

Une caravane sillonne une route panoramique.

Une caravane sillonne une route panoramique.

Photo : iStock

Traditionnellement, être en vacances rime, pour moi, avec évasion et voyages. En raison de la pandémie persistante, je suis forcé d’imaginer de nouvelles avenues.

La prochaine occasion sera le long week-end du jour de la Famille en cette mi-février.

J’espérais en profiter pour emmener les miens en escapade dans le sud de la province, mais je dois y renoncer.

À la place et à la demande insistante de ma fille, je prévois d'enfiler mes patins remisés depuis de longues années.

Nous comptons nous rendre au parc Victoria, au bord de la vallée de la rivière à Edmonton, un endroit où ma famille a mis les pieds pour la dernière fois, il y une douzaine d’années.

Allons-nous pouvoir y accéder? La Ville a prévenu qu’elle va renvoyer les visiteurs qui se présenteront au parc dès que le stationnement ou la patinoire seront pleins.

Je croise les doigts pour arriver à temps, mais aussi pour embarquer mes trois garçons qui semblent avoir perdu la passion de patiner.

Si je ne réussis pas à les convaincre, il faudra bien trouver quelque chose d'autre pour les détacher de l’ordinateur, du cellulaire ou de la tablette qui les occupent de plus en plus.

J’appréhende par ailleurs d’autres défis pour organiser les vacances du printemps et surtout celles d’été pour ces jeunes en pleine adolescence.

L’an dernier, la pandémie avait déjà déjoué nos plans. J’avais dû troquer un voyage prévu de longue date contre un retour au plaisir de lire et une multitude de tâches de classification à domicile.

C’est avec un succès mitigé que j’avais tenté d’envoyer mes enfants au gymnase ou de les occuper autrement.

J’espérais notamment offrir à mon fils aîné une première expérience professionnelle. Mais avec le nombre croissant d’entreprises en pause ou en réduction d’activité, nous avions dû y renoncer.

La situation sanitaire semble évoluer positivement et j’espère revenir à la charge dans les prochains mois, tout en continuant de travailler mon imagination.

Puissent les efforts continus pour contrer la COVID-19 et les vaccinations rendre possible ce retour à la normale que je souhaite de tout mon cœur!

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !