•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Élections à T.-N.-L. : le scrutin est reporté dans plusieurs circonscriptions

Un bureau de vote.

Des élections générales auront lieu samedi à Terre-Neuve-et-Labrador, mais pas dans toutes les circonscriptions, annonce le directeur général des élections (archives).

Photo : CBC/Lukas Wall

Radio-Canada

Le directeur général des élections de Terre-Neuve-et-Labrador, Bruce Chaulk, annonce un report du scrutin dans 18 des 40 circonscriptions de la province, car la hausse du nombre de cas de COVID-19 dans la région de Saint-Jean a entraîné un manque de personnel dans des bureaux de scrutin et un sérieux « problème de santé et sécurité au travail ».

Alors que la région de Saint-Jean est pratiquement en confinement et que toutes les activités sportives, récréatives et culturelles sont suspendues dans l’ensemble de la province, les électeurs seront appelés aux urnes samedi pour des élections générales, mais plus dans toutes les circonscriptions.

Le vote en personne est reporté dans les circonscriptions suivantes, indique Bruce Chaulk dans un communiqué :

  • Cape St. Francis
  • Carbonear–Trinity–Bay de Verde
  • Conception Bay East–Bell Island
  • Conception Bay South
  • Ferryland
  • Harbour Grace – Port de Grave
  • Harbour Main
  • Mount Pearl North
  • Mount Pearl–Southlands
  • Mount Scio
  • Placentia–St. Mary’s
  • St. John’s Centre
  • St. John’s East–Quidi Vidi
  • St. John’s West
  • Topsail–Paradise
  • Virginia Waters–Pleasantville
  • Waterford Valley
  • Windsor Lake

Le vote en personne aura lieu comme prévu samedi dans toutes les autres circonscriptions électorales, mais les résultats du scrutin ne seront pas publiés avant que tous les électeurs aient l’occasion de voter, précise Bruce Chaulk.

Injuste : l’intégrité du vote remis en question

Le chef du Parti progressiste-conservateur, Ches Crosbie, a dénoncé la décision de suspendre le vote dans certaines circonscriptions seulement. La veille, il avait plaidé pour un report de l’élection du 13 février.

Selon M. Crosbie, il est totalement injuste d’agir de la sorte, car cela crée deux classes d’électeurs.

Cela remet en question l’intégrité du processus électoral, a-t-il déclaré jeudi après-midi.

Le chef sortant de l’opposition explique que des électeurs qui pourront voter plus tard feront leur choix en se basant sur des informations que ceux qui votent plus tôt n’avaient pas au moment de remplir leur bulletin.

Repousser l’élection est la chose à faire. Cependant, l’élection doit être suspendue dans chaque circonscription, insiste-t-il.

Les deux chefs assis à des pupitres à plusieurs mètres de distance dans l'Assemblée législative.

Le chef libéral Andrew Furey (gauche) et le chef progressiste-conservateur Ches Crosbie (droite), à l'Assemblée législative le 3 février 2021.

Photo : La Presse canadienne / Paul Daly

Pour voter par la poste

Le directeur général des élections annonce aussi une prolongation de la période de vote par bulletins spéciaux dans toutes les régions de la province.

Bruce Chaulk explique que les électeurs admissibles peuvent demander à voter par la poste à l’aide d’un bulletin de vote spécial. La date de tombée pour faire cette demande est le 13 février à 20 h, ce qui correspond à la fermeture des bureaux de scrutin.

Une enveloppe postale contenant les documents.

La période de vote par la poste à l'aide des bulletins spéciaux est prolongée à Terre-Neuve-et-Labrador.

Photo : CBC/Heather Gillis

Si la demande est approuvée, les documents sont expédiés à l’électeur. Ce dernier a jusqu’au 25 février pour les remplir et les faire parvenir à Élections TNL dans l’enveloppe postale incluse ou en les déposant en personne.

Les électeurs peuvent consulter le site d’Élections TNL (Nouvelle fenêtre) (en anglais) pour entreprendre cette procédure.

Des employés de bureaux de scrutin démissionnent

Bruce Chaulk présente la gravité de la situation dans une lettre adressée aux chefs des partis politiques et dévoilée jeudi matin.

Terre-Neuve-et-Labrador a annoncé lundi le dépistage de 11 nouveaux cas de COVID-19, de 30 autres cas mardi, de 53 cas de plus mercredi et de 100 cas supplémentaires jeudi. Le nombre total de cas actifs connus s’élevait jeudi à 210. Les autorités médicales s’attendent à en annoncer d’autres au cours des prochains jours.

L’éclosion actuelle a un impact considérable sur la possibilité de tenir des élections équitables et une action immédiate est requise, explique M. Chaulk dans sa lettre.

Il a déclaré durant une entrevue accordée à CBC qu’il a un certain pouvoir de reporter des élections. Dans sa lettre, il précise que son pouvoir est limité par la loi et il a demandé à la médecin hygiéniste en chef, Janice Fitzgerald, d’exercer son propre pouvoir plus considérable en la matière et de reporter les élections.

Notre dossier : La COVID-19 en Atlantique

La hausse du nombre de cas de COVID-19 dans la région de Saint-Jean pousse des employés de bureaux de scrutin à se désister, ce qui soulevait la possibilité d’un report du scrutin dans certaines circonscriptions.

La directrice du scrutin dans Conception Bay East-Bell Island, Judy Lockyer-Shields, a indiqué qu’elle n’avait plus que 60 % du personnel nécessaire en raison de nombreuses démissions depuis lundi.

Un employé d’un des bureaux où a eu lieu le vote anticipé le 6 février a reçu cette semaine un diagnostic de COVID-19.

Mme Lockyer-Shields supervise 12 bureaux de scrutin. En date de mercredi soir, a-t-elle précisé, elle n’avait que le personnel nécessaire pour assurer le fonctionnement complet de deux d’entre eux. Elle disait avoir perdu 90 % du personnel chargé de désinfecter les lieux. Il s’agit principalement d’étudiants touchés par le virus.

Il est impossible d’avoir une élection qui se déroule en sécurité sans le personnel nécessaire, a souligné Mme Lockyer-Shields.

Bruce Chaulk a affirmé que des directeurs de scrutin l’ont informé de dizaines d’autres démissions et que d’autres travailleurs inscrits sur une liste de rappel ont signalé leur refus de les remplacer.

Il cite dans sa lettre un ou une employée d'un bureau de scrutin qui signale la démission de 51 employés en plus de l'auto-isolement de 3 autres, et qui dit avoir besoin d'aide.

Bruce Chaulk lors d'une entrevue.

Le directeur général des élections de Terre-Neuve-et-Labrador, Bruce Chaulk

Photo : CBC

Bruce Chaulk a expliqué, avant de dévoiler sa lettre, que son équipe respecte les lignes directrices de la santé publique pour tenir des élections durant la pandémie. S’il n’est pas possible de faire cela et qu’on manque d’un trop grand nombre d’employés dans certains bureaux de scrutin, des reports du scrutin sont possibles dans ces circonscriptions.

Le vote au volant est annulé

Le bureau des élections de Terre-Neuve-et-Labrador a proposé mercredi d’organiser un vote au volant pour les électeurs de la région de Saint-Jean qui doivent s’isoler. Bruce Chaulk affirme maintenant que ce projet est annulé.

Seuls ceux qui ont un véhicule auraient pu voter ainsi, en principe. Bruce Chaulk disait qu’il n’avait pas d’autres solutions de rechange à proposer à ces électeurs. Il a rappelé que d’autres électeurs lors d’autres élections n’ont pu voter pour des raisons médicales ou parce qu’un traversier était en panne.

La Dre Fizgerald a elle-même mis en doute l’idée de voter en automobile en disant que les personnes qui doivent s’isoler ne peuvent pas quitter leur propriété. Elle a indiqué mercredi qu’elle n’avait pas vu les plans d’Élections TNL en la matière.

Élections TNL risquait de ne pas être capable d’offrir la possibilité de voter au volant de toute façon parce qu’elle n’avait pas réussi à trouver des personnes disposées à travailler à cette occasion, avait ajouté Bruce Chaulk.

Le Parti libéral s'en remet à la santé publique

Dans une déclaration publiée jeudi matin, le premier ministre sortant et chef du Parti libéral, Andrew Furey, a indiqué qu'il laissait le directeur des élections et la médecin hygiéniste en chef, Janice Fitzgerald, décider ce qu'il adviendra des élections.

C'est une période stressante pour nous. La pandémie de COVID-19 est pleine d'incertitudes, mais une chose est certaine, la santé et le bien-être des Terre-Neuviens et Terre-Neuviennes sont ma priorité absolue. Les gens doivent se sentir en sécurité pour voter, peut-on y lire.

Avec des renseignements de CBC

Avec les informations de CBC et La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !